Manifestation contre la Nano en Inde

Publié le 29/08/2008 à 00:00

Manifestation contre la Nano en Inde

Publié le 29/08/2008 à 00:00

Par La Presse Canadienne
La Nano, destinée aux Indiens aux finances limitées, est censée arriver sur le marché à la fin 2008, au prix de 2.500 dollars (un peu moins de 1.700 euros) mais le mouvement actuel pourrait retarder sa sortie.

Tata Motors a acquis 403 hectares de terres cultivées au Bengal-Occidental pour construire son usine mais les paysans du cru estiment ne pas avoir été suffisamment indemnisés et l'opposition politique accuse le géant de l'acier de tirer parti de la misère des campagnes, en incitant, voire en forçant, les paysans à vendre à bas prix. Les deux tiers environ des plus d'un milliard d'Indiens vivent de l'agriculture.

Les manifestations ont commencé en décembre 2006 et se sont intensifiées récemment. L'opposition organise depuis près d'une semaine des barrages sur la grande route desservant l'usine et des marches quotidiennes.

Vendredi, Tata a pour la première fois demandé à ses quelque 5.500 employés et sous-traitants de ne pas venir travailler. "Nous voulons évaluer la situation", a expliqué le porte-parole du groupe indien, Debasis Ray. La semaine dernière, le PDG Ratan Tata a menacé de fermer l'usine si les manifestations continuaient.

L'an dernier, l'indignation soulevée par la mort de 14 paysans par la police à Nandigram a entraîné l'abandon d'un projet de construction d'une zone économique spéciale destinée à attirer les investissements étrangers.

image

Expérience citoyen

Mercredi 26 août


image

Gestion de l'innovation 2020

Mercredi 09 septembre


image

Expérience client

Mercredi 16 septembre


image

Gestion agile

Mercredi 07 octobre

À la une

Bourse: Wall Street termine sans direction, digérant les données sur l'emploi

Mis à jour le 09/08/2020 | LesAffaires.com et AFP

REVUE DES MARCHÉS. Wall Street termine la séance sans direction, digérant le rapport mensuel américain sur l'emploi.

Titres en action: Magna International, Sun Life, Héroux-Devtek, Goldman Sachs...

Mis à jour le 07/08/2020 | AFP

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises.

COVID-19: Second Cup ferme davantage de cafés

Second Cup tente de s’ajuster au coup porté par la pandémie de COVID−19.