Lufthansa Technik créera un maximum de 50 emplois à Montréal d'ici 2021

Publié le 03/04/2019 à 16:57

Lufthansa Technik créera un maximum de 50 emplois à Montréal d'ici 2021

Publié le 03/04/2019 à 16:57

Par La Presse Canadienne

(Photo: 123RF)

Lufthansa Technik AG (LHA) a annoncé mercredi qu’elle créerait jusqu’à 50 emplois au cours des trois prochaines années, dans le cadre d’une expansion de ses activités de maintenance et de réparation de moteurs d’avions à Montréal.

La société a pour objectif de tripler la capacité locale de ses offres de services de réparation mobiles et de créer 50 emplois supplémentaires dans la région de Montréal d’ici la fin de 2021.

Son projet prévoit aussi la mise en place d’un atelier d’inspiration allemande, afin d’assurer la formation de la relève.

Les activités de services de réparation mobiles comprennent des réparations à même l’aéronef, effectuées dans les installations du transporteur aérien, ainsi que des réparations de haute précision réalisées dans les ateliers spécialisés.

Lufthansa Technik possède quatre stations de réparation mobiles dans le monde. En plus de Montréal, celles-ci se trouvent à Tulsa, aux États-Unis, à Francfort, en Allemagne, et à Shenzhen, en Chine.

Lufthansa Technik emploie plus de 25 000 personnes et compte parmi les principaux fournisseurs de services d’avions techniques au monde.

Sur le même sujet

Nolinor Aviation met le cap vers le Sud avec OWG

Nolinor Aviation travaillait en toute confidentialité depuis 2018 à la création d’une nouvelle ligne aérienne.

À surveiller: Loblaw, Héroux Devtek et Shopify

Que faire avec les titres de Loblaw, Héroux Devtek et Shopify?

À la une

Oubliez Trump: c'est Obama qui a relancé l'emploi manufacturier

30/09/2020 | François Normand

C'est à partir de l’été 2010 que l'on commence à assister à la renaissance du secteur aux États-Unis.

L'action de Palantir grimpe de 34% à son premier jour en Bourse

Mis à jour le 30/09/2020 | AFP

Sous le symbole PLTR, le titre a commencé à être échangé vers 13H40.

L'incertitude grimpe entourant la vente d'usines de Bombardier à Spirit

L’entente devait initialement être conclue au mois de mai de cette année.