Les wagons de Lac-Mégantic provenaient du CP

Publié le 09/07/2013 à 16:48, mis à jour le 11/10/2013 à 10:58

Les wagons de Lac-Mégantic provenaient du CP

Publié le 09/07/2013 à 16:48, mis à jour le 11/10/2013 à 10:58

Par Hugo Joncas
Lac-Mégantic

Des pompiers observent l'explosion des wagons citernes transportés par MMA, dans la nuit du 5 au 6 juillet, à Lac-Mégantic. Photo: Bureau de la sécurité des transports.

Avant d’être pris en charge par la Montreal Maine and Atlantic sur l’Île de Montréal, le train de pétrole brut qui a semé la dévastation à Lac-Mégantic a été acheminé du Dakota du Nord par le Canadien Pacific, en passant par cinq grandes villes nord-américaines. Difficile toutefois de connaître le parcours exact des wagons qui ont explosé. La grande compagnie ferroviaire «de classe 1» se refuse à tout commentaire.

«Par respect pour les résidents du Lac-Mégantic qui sont au centre de cet événement tragique et compte tenu des enquêtes présentement menées par les différentes autorités provinciales et fédérales, le CP préfère ne pas commenter à ce temps-ci», a écrit la porte-parole Breanne Freigel dans un courriel. «Je pourrai répondre à vos questions quand j’aurai l’autorisation de vous dire quelque chose», a-t-elle ajouté quand LesAffaires.com l’a jointe au téléphone plus tard, avant de rapidement mettre fin à la discussion.

Le réseau de la Montreal Maine and Atlantic (MMA) a un droit de passage sur celui du CP, entre la cour de triage de Côte-Saint-Luc, dans l’ouest de l’Île de Montréal, et le début de sa propre ligne, à Saint-Jean-sur-Richelieu. En tant qu’ancien tronçon du CP, le petit chemin de fer détenu par l’Américain Ed Burkhardt y est directement relié.

Selon un haut dirigeant de l’industrie ferroviaire qui refuse d’être cité, c’est donc à Côte-Saint-Luc que les trains de pétrole de MMA sont assemblés, à partir de wagons acheminés jusque là par le CP.

Le train de MMA qui a ravagé Lac-Mégantic est donc passé sur le pont ferroviaire parallèle au pont Mercier, au-dessus du fleuve Saint-Laurent, entre l’arrondissement LaSalle et la réserve mohawke de Kanhawake. 

Grandes agglomérations traversées

À la une

Régis Labeaume tire sa révérence

Régis Labeaume ne sollicitera pas un cinquième mandat à la mairie de Québec cet automne.

Construction: une entente possible d'ici le 21 mai?

Des entrepreneurs en construction croient toujours possible de s’entendre avec l’Alliance syndicale d’ici le 21 mai.

Montréal n'est pas en situation de crise du logement, selon Andrée Laforest

La ministre responsable de l’Habitation, Andrée Laforest, estime que Montréal ne vit pas de crise du logement.