Les Québécois paient le plus cher au Canada à cause de l'état des routes

Publié le 30/03/2021 à 08:42

Les Québécois paient le plus cher au Canada à cause de l'état des routes

Publié le 30/03/2021 à 08:42

Par La Presse Canadienne
Un nids-de-poule à Montréal

L'état de la chaussée use plus vite les voitures et engendre plus de coûts aux Québécois. (Photo: 123RF)

Les automobilistes canadiens débourseraient un total de 3 milliards $ par année pour couvrir la hausse des coûts d’utilisation de leur véhicule attribuable au mauvais état de l’infrastructure routière.

 De cette somme, près de la moitié, soit 1,4 milliard $, est assumée par les seuls automobilistes du Québec selon une nouvelle étude publiée par l’Association canadienne des automobilistes (CAA). La somme s’élève à 747 millions $ en Ontario.

Il s’agit d’une dépense annuelle moyenne de 126 $ pour chaque automobiliste canadien. Au Québec, ce montant est de 258 $, de loin le plus élevé au Canada.

L’étude menée par le CAA se fonde notamment sur les données de Statistique Canada où les organes provinciaux et municipaux devaient signifier l’état des routes sous leur responsabilité. Ainsi, 43 % des routes canadiennes, d’après eux, ne sont pas en bon état.

Le CAA a donc utilisé ces données pour calculer ce qu’il en coûte aux automobilistes quand ils empruntent des routes abîmées comparativement à des routes en bon état.

L’étude démontre, selon ses auteurs, qu’à long terme, les gouvernements feraient des économies s’ils entretenaient davantage les routes. Investir un dollar dans la préservation de la chaussée permet d’éviter ou de retarder des dépenses de 6 à 10 $ sur les coûteuses réparations qu’il faudra régler subséquemment, d’après l’Association.

L’organisme rappelle qu’en moyenne, le véhicule représente la deuxième plus grande dépense pour les ménages.

Le CAA formule quelques recommandations pour améliorer l’état des routes canadiennes, notamment de faire de l’entretien préventif, d’intervenir de façon ciblée dans les routes très passantes ou stratégiquement importantes, et d’agir rapidement lorsque surgissent des nids-de-poule ou d’autres déformations.

 

 

Sur le même sujet

Air Miles a pu nuire à certains détaillants partenaires

22/11/2017 | Martin Jolicoeur

Si un programme de fidélité peut contribuer à hausser les ventes d'un détaillant, il peut aussi lui nuire sérieusement.

Les VUS à la conquête du monde

Édition du 12 Août 2017 | Claudine Hébert

Que ce soit pour les bagages, les boîtes, le chien, l'équipement de camping ou encore le transport des coéquipiers ...

À la une

Voici le jury de la 6e édition du Défi Start-up Les Affaires

06/05/2021 | lesaffaires.com

DÉFI START-UP. Serge Beauchemin, Anne Marcotte, Éric Labelle et Marine Thomas sont les membres du jury cette année.

Défi Start-up: les éléments d'un bon «elevator pitch»

06/05/2021 | Denis Lalonde

BALADO. Comment faire bonne impression auprès d'investisseurs potentiels en moins de 2 minutes? Anne Marcotte explique.

Inscrivez-vous au Défi Start-Up!

30/04/2021 | lesaffaires.com

Les Affaires est à la recherche de la start-up qui va révolutionner le futur. Ça pourrait être la vôtre!