Le titre de GM perd 31% de sa valeur

Publié le 09/10/2008 à 00:00

Le titre de GM perd 31% de sa valeur

Publié le 09/10/2008 à 00:00

Par Denis Lalonde
L’action a chuté dramatiquement en réaction à une annonce de l'agence de cotation de crédit Standard & Poors (S&P) qui a placé la dette de GM sous révision avec perspective négative.



«La révision reflète la rapide détérioration du marché mondial de l’automobile et des marchés financiers», déclare l’agence dans un communiqué.



«Nous croyons que GM possède assez de liquidités pour terminer l’année 2008. Toutefois, l’accélération de la détérioration des fondamentaux de l’industrie automobile présenteront de sérieux défis pour le constructeur en 2009», prévient Standard & Poors.



Si la dette de GM devait être décotée, cela signifie que ses dépenses en intérêts sur sa dette actuelle et sur d’éventuels emprunts vont augmenter.



«La descente de General Motors est très inquiétante; elle signifie que la société est menacée de faillite», affirme Yves Lamoureux, stratège chez Blackmont Capital.



La révision de S&P touche également la participation de 49% de GM dans sa division de services financiers GMAC.

image

Objectif Nord

Mardi 09 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Impartition TI

Mercredi 09 octobre

À la une

L'accès à la propriété: la quadrature du cercle

19/03/2019 | Daniel Germain

BUDGET FÉDÉRAL. Ottawa introduit un nouveau programme d’aide pour les premiers acheteurs et améliore le RAP.

Budget fédéral: des indices sur les thèmes de la campagne électorale

Sans surprise, le déficit atteint 14,9G$ pour l'année financière qui se termine et grimpera à 19,8G$ en 2019-2020.

Budget fédéral: l'aide au journalisme se concrétise

BUDGET FÉDÉRAL. La principale mesure demeure le crédit d’impôt de 25 % sur les coûts de la main-d’œuvre.