Le coût de Trans Mountain grimpe à 12,6 milliards $

Publié le 07/02/2020 à 13:22

Le coût de Trans Mountain grimpe à 12,6 milliards $

Publié le 07/02/2020 à 13:22

Par La Presse Canadienne
Des tuyaux d'oléoducs

(Photo: Jason Franson/ La Presse canadienne)

L’expansion de l’oléoduc Trans Mountain coûtera 70 % de plus que prévu il y a trois ans, pour atteindre 12,6 milliards $, par rapport à une estimation de 7,4 milliards $.

Le président et chef de la direction, Ian Anderson, a déclaré vendredi que l’entreprise détenue par le gouvernement fédéral avait dépensé 2,5 milliards $ à ce jour. Cette somme comprend la gestion des « répercussions des retards et du processus de réglementation supplémentaire qui en a découlé », indique Trans Mountain dans un communiqué.

L’entreprise prévoit dépenser 8,4 milliards $ de plus pour terminer le projet ainsi que 1,7 milliard $ en frais financiers. M. Anderson recommande aussi qu’Ottawa, en tant que propriétaire et prêteur, mette de côté « une réserve supplémentaire de 600 millions $ pour les incidences financières qui échappent au contrôle de Trans Mountain ».

La société de la Couronne estime maintenant que le projet devrait être en service d’ici décembre 2022.

L’estimation de 7,4 milliards $ avait été avancée en 2017 par l’ancien propriétaire, Kinder Morgan, de Houston, qui a vendu l’oléoduc existant et le projet d’expansion au gouvernement fédéral en 2018 pour la somme de 4,5 milliards $.

Mais le ministre des Finances, Bill Morneau, a soutenu vendredi que le projet actuel d’expansion « est très différent de celui dont Kinder Morgan avait chiffré les coûts la dernière fois, en 2017 ».

« Des améliorations apportées au chapitre de la sécurité et de la conception ont permis d’atteindre une norme plus élevée de protection de l’environnement », indique-t-il dans un communiqué.

Les opposants soulèvent des questions environnementales, mais ils ont également estimé que le projet serait un gouffre financier, puisque les marchés asiatiques ne sont pas assurés.

L’opposition conservatrice, qui s’était opposée au rachat de Trans Mountain, a déploré vendredi cette « nationalisation » par les libéraux. « Tout était en place avec le secteur privé, qui n’a jamais demandé d’être nationalisé, a indiqué le député Gérard Deltell, à son arrivée aux Communes avant la période de questions. Maintenant, ce sont les contribuables qui sont pris avec la patate chaude. »

Plus tard à la période de questions, vendredi matin, la députée bloquiste Christine Normandin a déploré que les Canadiens aient été « détroussés de 18 milliards $ pour polluer la planète ».

« Est-ce que c’est ça les beaux efforts du gouvernement pour atteindre la carboneutralité en 2050 ? »

 

À la une

Bourse: Wall Street focalisée sur le redémarrage de l'économie

Mis à jour le 01/06/2020 | LesAffaires.com et AFP

REVUE DES MARCHÉS. La perspective du redémarrage progressif de l’économie l’emporte sur les inquiétudes.

Titres en action: Cineplex, Bell Canada

Mis à jour le 01/06/2020 | La Presse Canadienne

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises.

Tensions raciales: report du lancement de nouveaux produits

01/06/2020 | AFP

«Pour l’instant (...) il faut surtout permettre à des voix plus importantes d’être entendues», a justifié PlayStation.