Lac-Mégantic: Mais qui dirige la Montreal, Maine & Atlantic ?

Publié le 08/07/2013 à 15:27, mis à jour le 11/10/2013 à 14:38

Lac-Mégantic: Mais qui dirige la Montreal, Maine & Atlantic ?

Publié le 08/07/2013 à 15:27, mis à jour le 11/10/2013 à 14:38

Edward A. Burkhard est le président fondateur de Rail World, propriétaire de la société Montreal, Maine & Atlantic Railway impliquée dans la tragédie de Lac-Mégantic. (Photo: D.R.)

La Montreal, Maine & Atlantic Railway, à qui appartenait le train à l’origine de la tragédie de Lac-Mégantic, est propriété d’un homme d’affaires prospère de Chicago, passé maître dans le redressement de sociétés ferroviaires.

Edward A. Burkhardt est le président de Rail World, une société privée fondée en 1999, à la tête de multiples filiales du domaine ferroviaire dont fait partie la Montreal, Maine & Atlantic (MMA), aujourd’hui sous tous les projecteurs du pays.

Dans la nuit de vendredi à samedi dernier, un train de 73 wagons, emplis de pétrole, a déraillé au centre de Lac-Mégantic, provoquant la destruction d’une vingtaine de bâtiments et la mort d’un nombre encore indéterminé de victimes. Lundi après-midi, les autorités rapportaient officiellement treize morts et «plus ou moins cinquante» personnes manquaient toujours à l’appel.

Basée à Hermon, dans l'état du Maine aux États-Unis, l’histoire de MMA débute en 1893, sous le nom de Bangor and Arrostook Railroad (BAR). L’entreprise en difficulté a vu son nom changer pour MMA lorsque Rail World a achèté ses actifs en 2003, avec le concours de la Caisse de dépôt et placement du Québec (7M$ en capital actions et 7,7 M$ sous forme de prêt).

SUIVRE L'AUTEUR SUR TWITTER: Martin Jolicoeur

Aujourd’hui, MMA embauche quelque 170 travailleurs, possède 15 trains et 26 locomotives et exploite un chemin de fer de 820 km au Nouveau-Brunswick, au Maine, au Vermont et au Québec. Dans la province, outre Montréal (accessible par les voies du Canadian Pacific) et Lac-Mégantic, ses convois ferrés traversent les villes de Delson, Saint-Jean, Iberville, Stanbridge, St-Pie, Saint-Hyacinthe, Farnham, Cowansville, Magog, Sherbrooke et Lennoxville.

Interviewé samedi par les journalistes de l’agence de presse Reuters, à ses bureaux de Chicago, près de l’Aéroport O’Hare, M. Burkhardt a déclaré que l’accident de Lac-Mégantic constituait le seul accident d’importance de l’entreprise depuis sa création et a dit s’attendre, sans craindre pour la viabilité de MMA, à ce que la facture des réclamations des sinistrés soient salée.

À la une

Le Canada est encore loin d'avoir une vraie stratégie industrielle

Il y a 6 minutes | François Normand

ANALYSE. Un an après le dépôt d’un important rapport à ce sujet, Monique Leroux explique ce qu’il manque pour y arriver.

Un ruban intelligent pour traiter des enfants à l’urgence

21/01/2022 | Emmanuel Martinez

Une start-up montréalaise a conçu un dispositif qui permet de mieux déterminer la dose de médicaments pour les enfants.

Bourse: Wall Street termine en forte baisse, la Fed et Netflix font tomber les indices

Mis à jour le 21/01/2022 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto termine en baisse de plus de 400 points.