La voiture hybride est dépassée, affirme Nissan

Publié le 27/01/2011 à 15:38, mis à jour le 28/01/2011 à 14:33

La voiture hybride est dépassée, affirme Nissan

Publié le 27/01/2011 à 15:38, mis à jour le 28/01/2011 à 14:33

Par Dominique Froment

[Photo : Nissan]

Alors que plusieurs constructeurs automobiles se pètent les bretelles avec leur voiture hybride, le japonais Nissan estime que cette technologie est désuète. La preuve : sa nouvelle Leaf «zéro émissions» (de gaz à effet de serre et de polluants atmosphériques) que Nissan lancera au Québec à l’automne 2011.

En 1999, Nissan s’est retrouvé au bord de la faillite. Il lui a fallu cinq bonnes années pour se réorganiser. Une fois retombé sur ses pattes, au milieu des années 2000, le fabricant a constaté que l’évolution des technologies lui permettait de s’attaquer directement à la conception de la voiture 100 % électrique.

« La Leaf tourne une grande page de l’histoire de l’automobile; ce sera la première voiture «zéro émissions» pour le marché de masse » affirme Carlos Tavares, président du comité de direction de Nissan Amériques. Les autres technologies, comme l’hybride et le diesel, n’étaient que transitoires. Nous avons décidé de ne pas gaspiller d’efforts et d’argent à ces technologies et d’aller directement au but. »

M. Tavares estime être le seul constructeur au monde à avoir la capacité de produire une voiture électrique pour le marché de masse. Deux autres modèles Nissan 100 % électriques devraient d’ailleurs être lancés d’ici 2014, soit le NV 200, un utilitaire, et l’Infiniti, qui deviendra la première voiture de luxe «zéro émissions» au monde.

M. Tavares, numéro deux mondial de Nissan, ne peut préciser encore le prix de la Leaf au Canada, mais aux États-Unis, elle se détaille 32 780 $ US. Avec les subventions de 7 500 $ US du gouvernement fédéral et de 5 000 $ US de certains États américains, le prix d’acquisition peut revenir à environ 20 000 $ US.

M. Tavares, qui était de passage jeudi matin à Montréal, dit ne pas savoir si les gouvernements du Québec et du Canada offriront des subventions semblables aux acheteurs de Leaf.

PLUS : Entrevue avec Carlos Tavares, numéro deux mondial de Nissan

À la une

Québec scellera bientôt le sort de Lithium Amérique du Nord

16/04/2021 | François Normand

ANALYSE - Trois entreprises seraient encore dans la course pour acheter la minière: une québécoise et deux étrangères.

Entrepreneuriat: le «trou noir» afflige le Québec

16/04/2021 | Emmanuel Martinez

La pérennité des nouvelles entreprises est faible dans la province, démontre une étude de l’UQTR.

La devise des entrepreneurs québécois: «Je veux changer le monde»

16/04/2021 | Emmanuel Martinez

Contrairement à ceux de l'étranger, les entrepreneurs québécois veulent «changer le monde», selon une étude de l'UQTR.