Honda réduit sa production en Amérique du Nord

Publié le 08/11/2011 à 11:39

Honda réduit sa production en Amérique du Nord

Publié le 08/11/2011 à 11:39

Par Olivier Schmouker

Les inondations en Thaïlande ont un impact direct au Canada. Photo : Bloomberg.

Honda se voit contraint de réduire drastiquement son rythme de production en Amérique du Nord, et ce, en raison… des inondations en Thaïlande! Pourquoi? Parce que certains de ses fournisseurs sont dans l'incapacité de fournir les pièces voulues.

En conséquence, pour continuer à gérer son approvisionnement en pièces en Amérique du Nord, Honda doit appliquer les mesures suivantes :

> Les six usines du Canada et des Etats-Unis de Honda vont «temporairement» diminuer leur production, à savoir «pendant les quelques semaines à venir» ;

> Le niveau de production variera d'une usine à l'autre, quelques-unes allant même sous le niveau de 50%, et ce, jusqu'au 25 novembre au Canada et jusqu'au 23 novembre aux États-Unis (soit juste avant la pause de l'Action de grâce) ;

> À la journée de non-production déjà annoncée, le 11 novembre 2011, s'ajoute celle du vendredi 18 novembre. (Les journées de non-production seront considérées comme des journées sans rémunération et sans pénalité. Les employés de Honda pourront donc se présenter au travail, utiliser une journée de vacances ou prendre congé, sans compensation ou pénalité.)

L’an dernier, 92% des véhicules Honda et Acura vendus au Canada ont été produits en Amérique du Nord. La grande majorité des pièces et matériaux utilisés dans la production de ces produits sont achetés de fournisseurs nord-américains. Mais, un petit nombre de pièces électroniques cruciales proviennent toutefois d'autres pays, notamment de la Thaïlande.

À suivre dans cette section

À la une

Commerce: Biden maintiendra la pression sur la Chine

23/10/2020 | François Normand

Les républicains ont une perception plus négative à l'égard de la Chine, mais elle progresse aussi chez les démocrates.

Une bulle technologique dans le S&P500? (la suite)

23/10/2020 | Ian Gascon

BLOGUE INTIVÉ. Les titres technologiques méritent-ils des évaluations aussi élevées?

Si ça semble trop beau pour être vrai…

23/10/2020 | Philippe Leblanc

BLOGUE INVITÉ. Les rendements élevés viennent obligatoirement avec des risques élevés.