Grève au port: pas d'autre choix que de riposter, disent les débardeurs

Publié le 12/04/2021 à 15:08

Grève au port: pas d'autre choix que de riposter, disent les débardeurs

Publié le 12/04/2021 à 15:08

Par La Presse Canadienne

(Photo: 123RF)

Le syndicat des 1150 débardeurs a tenté de rassurer les entreprises qui dépendent du port de Montréal, lundi, affirmant que sa « grève partielle » ne les empêcherait pas de récupérer leurs conteneurs du lundi au vendredi.

Au cours d’une conférence de presse, le syndicat a soutenu qu’il n’avait guère eu le choix d’annoncer à son tour « des moyens de pression économiques sur l’employeur », après que l’Association des employeurs maritimes eut annoncé qu’elle allait réduire la sécurité d’emploi des débardeurs.

La tension a donc monté entre la section locale du Syndicat canadien de la fonction publique, affilié à la FTQ, et l’Association des employeurs maritimes, au cours des derniers jours, après une trêve de sept mois, qui avait fait suite à une grève l’été dernier.

Malgré ce crescendo dans les pressions de part et d’autre, le conseiller syndical du SCFP, Michel Murray, assure que sa priorité est à la négociation. Il attend de connaître la disponibilité de l’Association des employeurs maritimes à cet effet.

Il s’est par ailleurs engagé à ce que ses membres s’occupent de tous les conteneurs liés à la pandémie.

Il a déploré le fait que la diminution de l’achalandage ou du tonnage au port de Montréal soit mise sur le dos des débardeurs, alors que d’autres facteurs ont produit cet effet, selon lui, comme l’engorgement du canal de Suez et la hausse de prix décidée par une grande entreprise de transport française.

 

À la une

Inscrivez-vous au Défi Start-Up!

30/04/2021 | lesaffaires.com

Les Affaires est à la recherche de la start-up qui va révolutionner le futur. Ça pourrait être la vôtre!

Défi Start-up: les éléments d'un bon «elevator pitch»

06/05/2021 | Denis Lalonde

BALADO. Comment faire bonne impression auprès d'investisseurs potentiels en moins de 2 minutes? Anne Marcotte explique.

Voici le jury de la 6e édition du Défi Start-up Les Affaires

06/05/2021 | lesaffaires.com

DÉFI START-UP. Serge Beauchemin, Anne Marcotte, Éric Labelle et Marine Thomas sont les membres du jury cette année.