France: CMA CGM profite de la surchauffe du transport maritime

Publié le 27/08/2021 à 14:55

France: CMA CGM profite de la surchauffe du transport maritime

Publié le 27/08/2021 à 14:55

Par AFP

La demande de services de transport et de logistique connaît un très fort rebond depuis le second semestre 2020. (Photo: La Presse Canadienne)

L’armateur français CMA CGM a profité à plein du boom du transport maritime au deuxième trimestre, avec un bénéfice net s’envolant à presque 3,5 milliards de dollars américains, et a promis une nouvelle amélioration de ses résultats pour le reste de l’année.

Le bénéfice net du groupe marseillais a été multiplié par 25 sur un an, à 3,48 G$US, selon un communiqué publié vendredi. Il avait déjà atteint 2,08 G$US au premier trimestre.

CMA CGM était sorti du rouge en 2020 en affichant un bénéfice net de 1,755 G$US sur l’année. Il avait perdu 229 millions $US en 2019.

Dans un contexte de très fort rebond du commerce mondial et de hausse des volumes transportés, le chiffre d’affaires du deuxième trimestre a bondi de 77%, à 12,4 G$US, par rapport à une période correspondante de 2020 marquée par le fort ralentissement des échanges internationaux pour cause de pandémie de COVID-19.

La marge d’exploitation (Ebitda) du trimestre a progressé de 19,7 points, à 36,9%.

La demande de services de transport et de logistique connaît un très fort rebond depuis le second semestre 2020 en raison du report de la consommation des ménages, en particulier dans les pays occidentaux, sur les biens de consommation au détriment des services qui continuent d’être affectés par les restrictions sanitaires.

Cette hausse soudaine, combinée aux effets de la pandémie, s’est traduite par une congestion des chaînes logistiques à l’échelle mondiale, a décrit le groupe.

Dans le détail, le chiffre d’affaires de l’activité maritime est en hausse de 89%, à 9,99 G$US. Les volumes transportés ont progressé de 19,1%. Celui de la branche logistique Ceva Logistics a progressé de 40%, à 2,43 G$US.

Le groupe a parallèlement poursuivi son désendettement: sa dette s’élevait à 14,9 G$US au 30 juin, en baisse de 1,9 G$US par rapport au 31 décembre 2020.

La tension sur les capacités de transport maritime pour les biens de consommation «devrait se poursuivre jusqu’au premier semestre 2022», a estimé la direction, précisant poursuivre l’acquisition de nouveaux navires.

«Le contexte actuel devrait […] permettre au groupe de continuer à améliorer ses résultats au deuxième semestre 2021», a-t-elle ajouté.

Sur le même sujet

Le pôle de la finance durable québécois prend de l’expansion

19/05/2022 | Charles Poulin

Trente-huit organisations sont signataires de la Déclaration de la place financière québécoise pour une finance durable.

Jeux vidéo: Gameloft ouvre son premier studio français à Paris

17/05/2022 | AFP

Gameloft compte déjà 17 studios en Espagne, en Europe de l'Est, au Canada, en Asie du Sud-est et en Australie.

À la une

Gaz naturel: comment le Canada a échappé au chantage de Poutine

21/05/2022 | François Normand

ANALYSE. Sans l'exploitation des gaz de schiste, le Canada serait dépendant du gaz russe et à la merci de Moscou.

Bourse: hyper volatile, Wall Street conclut proche de l'équilibre mais perd sur la semaine

Mis à jour le 20/05/2022 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto enregistre un gain hebdomadaire pour la première fois en 2 mois.

À surveiller: Lightspeed, Canopy Growth et Alimentation Couche-Tard

20/05/2022 | Catherine Charron

Que faire avec les titres de Lightspeed, Canopy Growth et Couche-Tard? Voici quelques recommandations d’analystes.