Ford annonce quelque 450 suppressions d'emplois au Canada

Publié le 28/10/2019 à 16:19

Ford annonce quelque 450 suppressions d'emplois au Canada

Publié le 28/10/2019 à 16:19

Par AFP

Un Ford Flex (Photo: 123RF)

Le constructeur automobile américain Ford (F) a annoncé lundi la fin de la production de deux de ses modèles assemblés au Canada, entraînant la suppression d’environ 450 emplois.

Ford a mis fin ce mois-ci à la production de sa berline Lincoln MKT à sa chaîne d’assemblage d’Oakville, à l’ouest de Toronto, et prévoit de faire la même chose, fin novembre, avec le VUS Ford Flex, a indiqué le constructeur à l’AFP.

Ford « se concentre sur les produits qui sont au cœur des segments de croissance les plus rapides pour répondre à la demande changeante des consommateurs », a justifié Kelli Felker, porte-parole de Ford.

Les licenciements à l’usine d’Oakville vont commencer le 3 février, a indiqué de son côté le syndicat canadien représentant les salariés.

Le syndicat Unifor réclame à Ford l’octroi d’un nouveau modèle à l’usine d’Oakville « pour prévenir la perte permanente d’emplois », a indiqué son président, Jerry Dias.

Ces licenciements s’ajoutent aux 200 déjà annoncés en juillet dans cette usine, qui compte actuellement 4 100 salariés.

« Nous remplaçons 75 % de notre gamme de véhicules et nous aurons la flotte la plus récente d’ici fin 2020 », a dit la porte-parole.

Cette annonce constitue un autre coup dur pour l’industrie automobile en Ontario, où les constructeurs Chrysler et General Motors ont annoncé près de 4 000 licenciements depuis un an.

Sur le même sujet

Ford et Volkswagen étendent leur alliance aux voitures autonomes et électriques

12/07/2019 | AFP

Ce partenariat exclut toutefois un échange de participations croisées, ont tenu à préciser les deux groupes.

Ford, en pleine restructuration, inquiète les marchés

16/01/2019 | AFP

Ford ne donne pas de chiffre, énumérant en revanche une kyrielle de facteurs pouvant contrarier ses ambitions.

À la une

De multitude d'écarts de revenus en défaveur des gens racialisés au Canada

Le taux de chômage le plus élevé était celui des femmes racialisées, de 9,6 %.

À surveiller: Telus, Roots et Banque TD

09:23 | Jean Gagnon

Que faire avec les titres de Telus, Roots et Banque TD? Voici quelques recommandations d'analystes.

Dites, ça vous dirait de travailler depuis la Floride?

BLOGUE. Votre réalité, demain matin? Oui, mille fois oui, selon une étude de Harvard et de la Northeastern...