CVTech veut vendre une division à un acheteur interne

Publié le 26/03/2012 à 18:00

CVTech veut vendre une division à un acheteur interne

Publié le 26/03/2012 à 18:00

Par Stéphane Rolland

CVTech, une entreprise spécialisée dans l’entretien de ligne de distribution d’électricité, a décidé de vendre sa division Systèmes CVT, liée aux véhicules, à des gestionnaires à l’interne, a annoncé l’entreprise dans un communiqué, lundi.


Un groupe d’acheteurs comprenant deux dirigeants qui travaillent dans la division en question offre 18 millions. Le prix inclut 16 millions en liquidité et 2 millions d’actions privilégiées de la nouvelle entité. «Les actions privilégiées seraient non votantes, non participantes et rachetables entre la fin du sixième et du dixième exercice suivant la conclusion de la transaction. Un taux de dividende annuel de 2,0 % serait payable sur leur solde non racheté», peut-on lire dans le communiqué.


Si tout se passe bien, la transaction pourrait être terminée le 31 juillet prochain.


« Cette transaction, si elle se concrétise, sera bénéfique pour toutes les parties en présence, a déclaré André Laramée, pdg de CVTech. D'une part, l'acquisition potentielle par des intérêts locaux devrait favoriser le maintien des emplois au sein des activités cédées. »


«Pour sa part, CVTech pourra mieux se consacrer à ses activités du secteur Énergie et canaliser l'élaboration de son plan stratégique en fonction des vecteurs de croissance identifiés, ajoute le pdg. De plus, notre concentration future dans un seul secteur d'activité devrait conduire à une meilleure évaluation de nos actions en bourse. »


Réactions des analystes


Les marchés ont bien réagi à l’annonce. L’action de CVTech a gagné 8,49% à 1,15$.


Massimo Fiore de Versant Partners voit la transaction d’un œil positif puisque la société se concentrera sur ses activités énergétiques. Même avant la transaction, M. Fiore recommandait l’achat de cette «petite capitalisation sous-évaluée». Sa cible est de 1,50$


Pierre Lacroix de Valeurs mobilières Desjardins accueille la transaction sans surprises. Le prix offert se situe dans la fourchette de prix (15 à 20 millions) qu’il avait anticipé. L’analyste réitère une recommandation d’achat et 1,60$.


 


image

Gestion du changement

Mardi 17 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Impartition TI

Mercredi 09 octobre

Sur le même sujet

Le marché de la propriété de luxe en croissance au Québec

21/05/2019 | Joanie Fontaine

BLOGUE INVITÉ. Dans la région de Mtl, 3% des unifamiliales vendues en 2018 ont été acquises au coût de 980 000$ ou plus.

Syntax de Montréal achète l'allemande Freudenberg et l'américaine EmeraldCube

Syntax se donne les moyens d'aller jouer dans la cour des grands.

À la une

Énergies fossiles: prudence avec les «actifs échoués»

BALADO - La Banque du Canada met en garde les investisseurs dans sa dernière Revue du système financier - 2019.

À quoi tient notre avenir? À la beauté!

CHRONIQUE. La preuve par l'exemple avec le designer Daan Roosegaarde, de passage à C2 Montréal...

C2 Montréal: le chef Marcus Samuelsson parle de santé mentale

BLOGUE. À 23 ans, il fut le plus jeune chef couronné de 3 étoiles. Il vient d'ouvrir son premier restaurant à Montréal.