British Airways annule la quasi totalité de ses vols en raison d'une grève

Publié le 09/09/2019 à 11:42

British Airways annule la quasi totalité de ses vols en raison d'une grève

Publié le 09/09/2019 à 11:42

Par La Presse Canadienne
Un avion du transporteur British Airways.

(Photo: 123RF)

British Airways a annoncé lundi avoir annulé la quasi-totalité de ses vols pendant 48 heures, un geste touchant jusqu'à 195 000 passagers, en raison de la grève des pilotes.

La compagnie aérienne britannique a déclaré dans un communiqué qu'elle «n'avait aucun moyen de prédire combien (de pilotes) viendraient travailler ni quel avion ceux-ci seront qualifiés pour piloter».

En conséquence, le transporteur a déclaré ne pas avoir «d'autre choix que d'annuler près de 100%» de ses vols pendant la durée de la grève.

British Airways a déclaré qu'elle était prête à reprendre les pourparlers avec le syndicat des pilotes et qu'elle avait offert aux clients touchés un remboursement complet ou la possibilité de faire une nouvelle réservation. La compagnie aérienne s'était préparée pendant des semaines à la grève, et avait prévenu les voyageurs.

«Nous comprenons les frustrations et les perturbations causées par la grève chez nos clients. Après plusieurs mois de tentatives pour résoudre le conflit salarial, nous sommes extrêmement désolés d'en arriver là», a-t-il déclaré.

British Airways a déclaré avoir proposé aux pilotes une augmentation de salaire de 11,5% sur trois ans, mais le syndicat dit que ses membres souhaitent une plus grande part des bénéfices de l'entreprise.

Le syndicat accuse British Airways de réaliser de gros bénéfices au détriment des travailleurs qui ont consenti des sacrifices lors de périodes difficiles. Une nouvelle grève est prévue pour le 27 septembre.

Le chef du syndicat, Brian Strutton, a déclaré que les pilotes étaient déterminés à se faire entendre.

«Ils ont déjà subi d'importantes réductions de salaire pour aider la société à traverser des périodes difficiles. Maintenant, BA réalise des profits de plusieurs milliards de livres, ses pilotes ont formulé une demande juste, raisonnable et abordable en ce qui concerne le salaire et les avantages.»

La société mère de British Airways, IAG, a réalisé un bénéfice net de 2,9 milliards d'euros (3,2 milliards $US) l'année dernière.

British Airways exploite jusqu'à 850 vols par jour. L'immense aéroport de Londres-Heathrow sera le plus touché par l'arrêt de travail, car il s'agit de la plaque tournante de la compagnie aérienne et il est utilisé pour de nombreux vols internationaux de la compagnie.


image

Gestion du changement

Mardi 17 septembre


image

Gestion de l’innovation

Mercredi 18 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Marché du cannabis

Mercredi 23 octobre


image

Service à la clientèle

Mercredi 23 octobre


image

Communication interne

Mardi 26 novembre


image

Gestion de la formation

Mardi 03 décembre


image

Marché de l'habitation

Mercredi 04 décembre


image

Sommet énergie

Mardi 21 janvier


image

Santé psychologique

Mercredi 22 janvier


image

Forum Contrats publics

Mardi 11 février

Sur le même sujet

British Airways sous pression après un vol massif de données

07/09/2018 | AFP

Le patron du groupe britannique a promis des compensations pour les voyageurs lésés.

British Airways et Air France arrêteront leurs vols vers l'Iran

23/08/2018 | AFP

Les compagnies aériennes pointent du doigt les sanctions américaines contre Téhéran.

À la une

Bourse: Wall Street voit rouge, Toronto est à un sommet record

Mis à jour le 16/09/2019 | LesAffaires.com et AFP

REVUE DES MARCHÉS. Le Brent a bondi de 14,6 %, sa plus forte progression depuis que le contrat a été formalisé en 1988.

Titres en action: Aramco, Coca-Cola, Facebook...

16/09/2019 | AFP et La Presse Canadienne

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises.

Les Bourses européennes reculent face aux tensions pétrolières

16/09/2019 | AFP

Les investisseurs ont «forcément été pris un petit peu de court sur le retour du risque géopolitique», dit une analyste.