Air Canada annule des vols vers la Chine en raison du coronavirus

Publié le 29/01/2020 à 11:35

Air Canada annule des vols vers la Chine en raison du coronavirus

Publié le 29/01/2020 à 11:35

Par La Presse Canadienne
Des avions Air Canada à l'aéroport

(Photo : 123RF)

Air Canada annule certains vols vers la Chine, alors que les voyageurs ébranlés par l'épidémie de coronavirus reportent ou abandonnent leurs projets de voyage.

La plus grande ligne aérienne du Canada effectue 33 vols par semaine vers la Chine et affirme que la réduction de capacité est relativement faible.

Air Canada (AC.TO) précise que les clients concernés seront avisés et se verront proposer d'autres options de voyage.

Les annulations interviennent alors que la ligne aérienne permet aux passagers de modifier gratuitement leurs réservations pour des vols directs vers Pékin et Shanghai, si ceux-ci sont prévus entre la fin janvier et la mi-février.

Air Canada renonce également aux frais de modification de réservation pour les vols qui transitent par une compagnie aérienne partenaire vers la ville chinoise de Wuhan, l'épicentre du virus, jusqu'à la fin mars.

Le transporteur montréalais a vu ses actions chuter d'environ 10 % depuis que les autorités ont confirmé, le 20 janvier, la transmission humaine de la maladie, qui a depuis fait 132 morts et infecté plus de 6000 personnes.

D'autres transporteurs aériens dans le monde ont aussi modifié leurs activités pour s'ajuster au coronavirus. British Airways a interrompu tous ses vols à destination de la Chine et American Airlines a suspendu les vols à destination et en provenance de Shanghai et de Pékin.

Ces transporteurs ont rejoint plusieurs lignes aériennes asiatiques qui ont suspendu ou réduit considérablement leurs services en raison des craintes liées au nouveau virus.

Air India et la compagnie aérienne sud-coréenne Seoul Air ont interrompu également tous leurs vols à destination du pays, et le Lion Air indonésien prévoient de faire de même. D'autres transporteurs, notamment Fin nair, Cathay Pacific, établie à Hong Kong, et Jetstar Asia, établie à Singapour, ont réduit considérablement leur service.

En plus de bousculer les déplacements, cette décision augmentera les inquiétudes concernant l'impact économique plus large de l'épidémie du coronavirus. Les hôtels, les compagnies aériennes, les casinos et les croisiéristes figurent parmi les industries qui subissent les répercussions les plus immédiates, en particulier dans les pays près de la Chine.

 


image

Objectif Nord

Mardi 07 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 22 avril


image

CONNEXION

Jeudi 07 mai


image

Gestion agile

Mercredi 27 mai

Sur le même sujet

À surveiller: Air Canada, Dollarama et Québecor

31/03/2020 | Denis Lalonde

Que faire avec les titres d'Air Canada, Dollarama et Québecor? Voici quelques recommandations d’analystes.

Les analystes tablent toujours sur une prise de contrôle de Transat A.T.

Les turbulences provoquées par la pandémie de la COVID-19 permettraient de concrétiser cette acquisition.

À la une

S&P et Fitch décotent Bombardier

Il y a 7 minutes | La Presse Canadienne

Deux agences de crédit soutiennent que le redressement de Bombardier est plus incertain que jamais.

Bourse: trop tôt pour parler d'un rebond durable, dit Luc Girard

BALADO. Les indices se maintiennent au-dessus des creux du 23 mars, mais il est trop tôt pour parler de rebond durable.

Le dividende n'est pas une bouée de sauvetage

BLOGUE INVITÉ. Vous pourriez obtenir quelque chose qui pourrait ne pas être là lorsque la crise sera passée.