Acquisition américaine pour Uni-Sélect

Publié le 02/02/2010 à 11:28

Acquisition américaine pour Uni-Sélect

Publié le 02/02/2010 à 11:28

Par La Presse Canadienne

La firme québécoise Uni-Sélect a annoncé l'acquisition de Automotive Information Management, un groupe d'achats de pièces automobiles ayant son siège social à Cartersville, en Géorgie, aux Etats-Unis.

Uni-Sélect a expliqué par voie de communiqué que cette acquisition s'inscrit dans le cadre de son plan stratégique, qui vise à étendre son réseau aux Etats-Unis et à augmenter les ventes "d'expédition directe" (la livraison de produits directement des fabricants aux clients).

Après la transaction, AIM maintiendra ses opérations et continuera à servir ses membres. Uni-Sélect affirme que la transaction permettra aux membres d'AIM, dans le cadre d'un programme unifié, de bénéficier d'une plus grande disponibilité de pièces automobiles disponibles dans les entrepôts du Réseau Uni-Sélect.

Le président et chef de la direction de Uni-Sélect, Richard G. Roy, a expliqué par voie de communiqué que cette transaction est conforme à la stratégie de l'entreprise de continuer à développer le marché américain en devant un consolidateur pour les groupements de grossistes qui veulent maintenir une image distincte tout en continuant à maintenir des relations d'affaires avec leur clientèle.

Uni-Sélect est un leader canadien dans la distribution de pièces de remplacement, équipement, outillage et accessoires pour véhicules automobiles. Uni-Select USA exploite les mêmes activités aux Etats-Unis où elle est le septième plus important distributeur. Le Réseau Uni-Sélect sert plus de 2500 marchands indépendants et 3500 points de vente au Canada et aux Etats-Unis.

 

 

À suivre dans cette section

À la une

Commerce: Biden maintiendra la pression sur la Chine

23/10/2020 | François Normand

Les républicains ont une perception plus négative à l'égard de la Chine, mais elle progresse aussi chez les démocrates.

Une bulle technologique dans le S&P500? (la suite)

23/10/2020 | Ian Gascon

BLOGUE INTIVÉ. Les titres technologiques méritent-ils des évaluations aussi élevées?

Si ça semble trop beau pour être vrai…

23/10/2020 | Philippe Leblanc

BLOGUE INVITÉ. Les rendements élevés viennent obligatoirement avec des risques élevés.