Sonder bonifiera significativement sa présence au Québec

Publié le 16/12/2020 à 10:18

Sonder bonifiera significativement sa présence au Québec

Publié le 16/12/2020 à 10:18

Par La Presse Canadienne

Sonder exploitera un «centre de développement technologique, de service à la clientèle et de soutien administratif». (Photo: 123RF)

Le spécialiste des séjours ponctuels Sonder bonifiera significativement sa présence dans la province en établissant son « centre de croissance internationale » à Montréal, ce qui devrait se traduire par la création de 700 postes d’ici 2025.

L’entreprise obtiendra un prêt de 30 millions $ de la part d’Investissent Québec (IQ), le bras financier de l’État québécois, afin de réaliser son projet de 182 millions $, ont annoncé mercredi le premier ministre François Legault, le ministre de l’Économie et de l’Innovation Pierre Fitzgibbon et le président-directeur général et cofondateur de l’entreprise Francis Davidson.

Fondée en 2012 dans la métropole, Sonder, qui se présente comme une entreprise hôtelière nouveau genre en offrant la location de logements sur des plateformes, est établie à San Francisco, en Californie. Elle est présente à travers 35 pays et compte plus de 5000 unités permettant d’accueillir quelque 825 000 visiteurs.

La compagnie vaut plus de 1 milliard $ US, ce qui lui vaut l’appellation de « licorne », utilisée dans le secteur des jeunes entreprises technologiques.

Dans la métropole, elle compte environ 120 employés.

« Notre gouvernement a travaillé fort avec Investissement Québec pour faire atterrir l’investissement de Sonder à Montréal, a indiqué M. Fitzgibbon. Ce n’est pas tous les jours qu’on annonce des projets qui créeront 700 emplois. »

À Montréal, dans le cadre de ses projets d’expansion, Sonder exploitera un « centre de développement technologique, de service à la clientèle et de soutien administratif ». Deux hauts dirigeants de la société mère seront également relocalisés dans la métropole.

Le prêt gouvernemental a été octroyé à Hospitalité Sonder Canada et comprend une partie pardonnable, ce qui signifie qu’il n’aura pas à être remboursé dans sa totalité si des critères en matière de création d’emplois sont créés.

Québec fait valoir que le salaire moyen annuel des nouveaux emplois devrait osciller aux alentours de 140 000 $.

 

Sur le même sujet

Sonder se tourne vers le Nasdaq pour croître

Elle s'est entendue avec la société « d’acquisition à vocation spécifique » Gores Metropoulos.

Le patron d'Airbnb voit du potentiel dans le Canada rural

Des coins auparavant moins populaires attirent de plus en plus de touristes selon le patron d'Airbnb.

À la une

Les entreprises doivent se préparer à l’indépendance de l’Écosse

14/05/2021 |

ANALYSE. La victoire des indépendantistes le 6 mai et le Brexit favorisent une victoire du «oui» lors d'un référendum.

Charl-Pol: loin des grosses mains de Jos Tremblay

14/05/2021 | Emmanuel Martinez

L’entreprise Charl-Pol, de Saguenay, a cent ans.

CPQ: la pandémie n'a pas gommé la pénurie de main-d'oeuvre

Mis à jour le 12/04/2021 | Catherine Charron

L'immigration est la solution que souhaitent privilégier les entreprises sondées.