Québec n'est pas la plus intelligente

Publié le 08/06/2012 à 17:15, mis à jour le 11/06/2012 à 10:21

Québec n'est pas la plus intelligente

Publié le 08/06/2012 à 17:15, mis à jour le 11/06/2012 à 10:21

Photo: istock

L’ascension de Québec parmi les villes intelligentes s’est arrêtée au top 7. C’est Riverside en Californie qui a reçu le prix de la ville la plus intelligente de l’année cet après-midi à New York.

Le cofondateur de l’Intelligent Community Forum (ICF), Louis Zacharilla, a auparavant déclaré que toutes les villes du top 7 étaient des gagnantes, sans la moindre hésitation. Les autres villes finalistes étaient Oulu en Finlande, Austin au Texas, Saint-Jean au Nouveau-Brunswick, Taichung City à Taïwan et Stratford en Ontario.

Au total, 400 villes du monde avaient soumis leur candidature à ce concours qui a déjà récompensé Singapour, Glascow et Calgary, notamment.

«On va revenir l’année prochaine, a indiqué en entrevue avec LesAffaires.com le directeur de Québec International, Carl Viel. C’était une première fois pour nous et je remarque que Riverside a gagné à sa deuxième participation.»

La délégation de Québec repart de New York sans déception et même avec le sentiment très positif de s’être hissée parmi les meilleures au monde.

«On a beaucoup appris et pour le rayonnement de Québec, c’est très bien, a dit M. Viel. On a déjà reçu des demandes d’autres endroits (Toronto et Chine, notamment) pour aller présenter nos initiatives. Ce sont des bénéfices concrets et puis notre participation a entraîné une belle mobilisation à Québec autour de notre candidature.»

Carl Viel s’est montré impressionné par le programme scolaire mis en place à Riverside et qui inclut des écrans tactiles pour les élèves.

À la fin du dernier siècle, Riverside, située dans le désert, était une ville pauvre et peu éduquée. Elle avait du mal à retenir ses diplômés. Le maire a mis en place un comité des hautes technologies en 2004 pour renverser la tendance. Un réseau Wi-Fi gratuit a été mis en place avec 1600 points d’accès. Des ordinateurs sont offerts gratuitement aux familles pauvres. Un centre d’innovation et un incubateur d’entreprises ont aussi été mis en place. Depuis, 35 sociétés oeuvrant dans les hautes technologies se sont installées à Riverside et une vingtaine de startups ont vu le jour.

L’ICF est un organisme new-yorkais qui analyse et commente les innovations technologiques et la créativité des villes. Au printemps dernier, son cofondateur, Louis Zacharilla, est passé à Québec pour évaluer sa candidature. Il a pu se familiariser avec l’industrie multimédia de la capitale, les créations d’ExMachina (Robert Lepage) et le Parc Technologique métropolitain, notamment. Il a aussi voyagé à bord des autobus munis d’un accès wi-fi .

 

 

À la une

Fonctionnaires fédéraux: Ottawa a déposé de nouvelles offres

Il y a 32 minutes | La Presse Canadienne

Le Conseil du trésor s’est déjà dit prêt à négocier de bonne foi, tout en tenant compte du contexte économique.

Les motos électriques de Harley-Davidson entrent à Wall Street, au ralenti

14:33 | AFP

Harley doit garder 74% de la nouvelle société cotée en Bourse.

La croissance économique du Québec a ralenti au 2e trimestre

Le commerce extérieur a réduit la progression du PIB au deuxième trimestre.