2018, une année record pour le tourisme au Canada

Publié le 21/02/2019 à 13:25, mis à jour le 21/02/2019 à 16:14

2018, une année record pour le tourisme au Canada

Publié le 21/02/2019 à 13:25, mis à jour le 21/02/2019 à 16:14

Par La Presse Canadienne
Une femme devant un écran qui affiche les départs

(Photo:123RF)

Le Canada n’a jamais accueilli autant de touristes internationaux qu’en 2018, alors que 21,1 millions de personnes ont visité le pays. Un record attribuable en majorité aux touristes américains, mais aussi à une constante hausse du nombre de voyageurs en provenance d’Asie.


Parmi ces visiteurs, plus de 3,2 millions sont d’abord passés par le Québec, d’après les données de Statistique Canada.


Pour la première fois depuis 2015, la croissance du nombre de touristes américains a dépassé celle des arrivées en provenance d’autres pays.


Au cours de l’année dernière, 14,4 millions de touristes américains ont franchi la frontière canadienne, contre 6,7 millions de visiteurs partis d’autres régions de la planète. La part de la clientèle autre qu’américaine continue de prendre de l’ampleur, alors que près d’un touriste sur trois provient d’ailleurs que du pays voisin.


Tout type de voyageurs confondus (incluant diplomates, militaires, membres d’équipage, anciens résidants, etc.), le nombre d’arrivées d’outre-mer (ailleurs qu’aux États-Unis) a atteint un record de 6,9 millions. Les plus fortes augmentations proviennent d’Amérique du Sud et d’Asie, alors que les arrivées européennes sont en baisse.


En 2018, 2,9 millions de résidants européens ont foulé le sol canadien contre 2,4 millions de résidants asiatiques.


La levée partielle des exigences de visas imposées aux citoyens brésiliens a entraîné une forte hausse des arrivées en provenance de cet État d’Amérique du Sud.


La clientèle touristique en provenance d’Asie est principalement attribuable à la Chine. Avec 757 000 voyageurs, la Chine arrive au deuxième rang derrière le Royaume-Uni dont 814 000 ressortissants ont visité le Canada. La France occupe le troisième rang avec 611 000 voyageurs, une hausse de cinq pour cent en 2018.


Montréal vise la Chine, le Mexique et la France


Tourisme Montréal confirme que ces données sont assez fidèles à la réalité observée dans la métropole québécoise, à une exception près. Si le Canada perd de l’attrait pour les visiteurs européens, les Français demeurent fortement attachés à Montréal.


Selon Andrée-Anne Pelletier, gestionnaire aux relations publiques de Tourisme Montréal, un effort particulier a été déployé pour plaire à la clientèle chinoise. Une formation appelée « Bonjour Chine » est notamment offerte aux divers lieux d’accueil pour bien recevoir leurs hôtes.


Le site web de l’organisme montréalais se décline aussi en des versions adressées aux Chinois et aux Mexicains dans leur langue respective. Le Mexique représenterait une clientèle en croissance particulièrement attirée par la saison hivernale et les pentes de ski.


image

Objectif Nord

Mardi 09 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Impartition TI

Mercredi 09 octobre

Sur le même sujet

Air Canada s'abstient d'utiliser ses Max 8 d'ici au 1er juillet

Air Canada a annoncé avoir ajusté son horaire jusqu’au 30 avril pour couvrir 98 % des vols prévus.

La certification du 737 MAX suit les règles américaines dit Boeing

18/03/2019 | AFP

La FAA « a examiné la configuration finale et les paramètres d’exploitation du système MCAS» soutient l'avionneur.

À la une

L'accès à la propriété: la cadrature du cercle

Il y a 52 minutes | Daniel Germain

BUDGET FÉDÉRAL. Ottawa introduit un nouveau programme d’aide pour les premiers acheteurs et améliore le RAP.

Budget fédéral: Options d'achat - augmentation d'impôt pour les hauts dirigeants

Il y a 41 minutes | Stéphane Rolland

BUDGET FÉDÉRAL. Les employés des entreprises en démarrage sont exemptés pour préserver cet outil de rétention.

Budget fédéral: des indices sur les thèmes de la campagne électorale

Il y a 44 minutes | La Presse Canadienne

Sans surprise, le déficit atteint 14,9G$ pour l'année financière qui se termine et grimpera à 19,8G$ en 2019-2020.