Étude: les sociétés québécoises de technologies de l'information sont optimistes

Publié le 21/09/2011 à 13:23

Étude: les sociétés québécoises de technologies de l'information sont optimistes

Publié le 21/09/2011 à 13:23

Par La Presse Canadienne

Les entreprises québécoises du domaine des technologies de l'information sont optimistes quant à leur avenir, laisse croire un nouveau sondage.

Selon une étude commandée par l'Association québécoise des technologies (AQT), 86 pour cent des compagnies de ce secteur prévoient une croissance de leurs revenus au cours du présent exercice. Un peu moins, soit 67 pour cent des répondants, ont rapporté que leurs revenus avaient augmenté durant le dernier exercice, par rapport au précédent.

L'enquête révèle aussi que le tiers des employés des entreprises de ce secteur travaillent en recherche et développement. Ils sont donc deux fois plus nombreux que ceux qui se dédient à la commercialisation (18 pour cent) des produits ou des services développés. Les employés administratifs, eux, représentent 14 pour cent de la main-d'oeuvre de ces entreprises.

Quarante-et-un pour cent des entreprises sondées font des affaires avec les États-Unis et 29 pour cent effectuent des échanges avec l'Europe.

En moyenne, elles effectuent toutefois la majorité de leurs ventes, soit 62 pour cent, au Québec.

Le coup de sonde a été effectué par la firme SOM auprès de 650 entreprises, mais seuls les résultats de 495 d'entre elles ont été analysés.

À la une

Les nouvelles du marché du lundi 15 avril

Mis à jour il y a 25 minutes | Refinitiv

Apple perd sa place de premier fabricant de téléphones au profit de Samsung.

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture lundi 15 avril

Mis à jour il y a 38 minutes | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. Les marchés mondiaux étaient mitigés lundi sous fond de tensions au Moyen-Orient.

Puces électroniques: les États-Unis accordent 6,4G$US à Samsung

Mis à jour il y a 5 minutes | AFP

Les nouvelles installations au Texas créeront 20 000 emplois, soutient le gouvernement américain.