Inquiétude chez les employés de CGI

Publié le 20/11/2009 à 06:01

Inquiétude chez les employés de CGI

Publié le 20/11/2009 à 06:01

La décision de Desjardins de ne pas renouveler un important contrat avec CGI, n’est pas sans inquiéter des centaines d’employés non syndiqués du consultant informatique montréalais.

PLUS: Desjardins largue CGI

C’est le cas en particulier de près de 500 d’entre-eux, anciennement des employés de Desjardins, transférés chez CGI en 2001, au moment de l’impartition des services informatiques de l’institution financière.

À l’époque, ces employés non-syndiqués s’étaient vus offrir des conditions de travail comparables et une protection d’emplois d’une période de 12 mois.

Ces employés craignent aujourd’hui qu’advenant que CGI n’arrive pas à récupérer ce contrat,  rien ne leur garantisse la sauvegarde de leur  emploi au-delà du printemps 2011.

Questionné sur la question, André Chapleau n’a pas écarté la possibilité que certains de ces employés soient un jour ré-embauchés par Desjardins. Mais Desjardins n’en prend pas l’engagement. 

«Un concurrent de CGI pourrait aussi vouloir profiter de notre expertise, affirme un des employés sur la touche. CGI pourrait aussi vouloir nous disperser à l’intérieur de l’organisation. Mais ce n’est là qu’une hypothèse. Et nous sommes nombreux. Rien n’est certain.»

À la une

L'assurance-emploi et l'assurance médicaments dans la mire des syndicats

21/09/2021 | Emmanuel Martinez

Les syndicats s’attendent à des changements concernant l’assurance-emploi et le programme d’assurance médicaments.

Main-d'oeuvre: les attentes des chambres de commerce sont grandes

21/09/2021 | Catherine Charron

Elles s'inquiètent aussi des conséquences qu’aura l'endettement des derniers mois sur les PME.

Le patronat veut de l'action de la part d'Ottawa

Mis à jour le 21/09/2021 | Emmanuel Martinez

Suite aux élections fédérales, les associations représentant les entreprises veulent de l'action de la part d'Ottawa.