Téléphonie: Samsung lance une nouvelle offensive contre le iPhone

Publié le 04/05/2012 à 09:54, mis à jour le 04/05/2012 à 11:05

Téléphonie: Samsung lance une nouvelle offensive contre le iPhone

Publié le 04/05/2012 à 09:54, mis à jour le 04/05/2012 à 11:05

Par AFP

Le géant sud-coréen de l'électronique Samsung, tout juste installé au premier rang mondial sur le marché du téléphone portable, entend conforter son jeune leadership avec une série de nouveautés, ont annoncé ses dirigeants lors de la présentation du Galaxy S3.

Le dernier fleuron de sa gamme de téléphones multifonctions, présenté jeudi à la presse à Londres, est doté de capacités de reconnaissance du visage, de commandes vocales améliorées et d'un processeur plus puissant qui permet aux utilisateurs de rédiger leurs courriels tout en regardant des vidéos.

Son écran de diagonale de 4,8 pouces (12,2 centimètres) est plus grand de 22% par rapport à celui de son prédécesseur, le très populaire Galaxy S2, qui a permis à l'entreprise de surpasser Nokia en tant que numéro un mondial.

Malgré son écran plus grand, Samsung affirme que, grâce à un boîtier plus petit, le nouvel appareil n'est pas plus gros que le Galaxy S2.

Même si le Galaxy S3 ne représente pas de rupture technologique, son "importance pour Samsung ne doit pas être sous-estimée", a affirmé l'analyste Adam Leach à la BBC. "L'entreprise a construit sa réputation en produisant l'incontournable +smartphone+ (fonctionnant sous système d'exploitation) Androïd et en devenant l'incarnation de ce type de téléphones", a-t-il ajouté.

"Le S3 représente une évolution, pas une révolution", a renchéri Neil Mawston, du cabinet Strategy Analytics. "C'est une amélioration mais il ne va pas bouleverser les règles du jeu ni tuer l'iPhone", a-t-il noté.

Pour l'analyste, la stratégie de Samsung est de proposer de bons matériels à un prix plus bas que la concurrence. "Cela va donner de quoi à réfléchir à Apple, qui pourrait se retrouver contraint de développer un iPhone 5 grandement amélioré", a fait valoir M. Mawston.

L'appareil, d'abord disponible en bleu clair et en blanc, sera vendu en Europe à partir du mois de mai et lancé ensuite en Asie, au Moyen-Orient et en Afrique. Le groupe a pris soin de préciser qu'il ne faisait pas appel aux technologies contestées qui lui ont valu des démêlés en justice avec Apple.

Samsung a livré 44,5 millions de "smartphones" au premier trimestre, contre 35,1 millions pour le rival américain, qui n'est présent que sur le haut de gamme. Mais le Coréen est lui présent sur tous les créneaux du marché, y compris sur les modèles d'entrée de gamme.

Samsung a pu ainsi se hisser à la première place du marché mondial des téléphones portable au premier trimestre, devant Nokia, selon le cabinet IDC.

Dans un entretien avec l'agence DowJones Newswire, le patron des activités "mobiles" de Samsung J.K. Shin a annoncé que le groupe entendait vendre cette année plus de 200 millions de "smartphones" cette année.

Samsung ne néglige pas pour autant l'entrée de gamme et compte lancer de nouveaux modèles à moins de 150 dollars. Alors que le groupe est étroitement associé au logiciel d'exploitation Android de Google, il va lancer en septembre un nouvel appareil utilisant le système rival de Microsoft.

Samsung, qui est aussi présent sur toute la gamme des produits électroniques pour la maison, a annoncé la semaine dernière un bénéfice de 4,44 milliards de dollars pour le premier trimestre, en raison notamment de ses fortes ventes de téléphones multifonctions.


image

DevOps

Mercredi 11 septembre


image

Gestion du changement

Mardi 17 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Marché du cannabis

Mercredi 23 octobre


image

Service à la clientèle

Mercredi 23 octobre


image

Communication interne

Mardi 26 novembre


image

Marché de l'habitation

Mercredi 04 décembre


image

Gestion de la formation

Jeudi 05 décembre

À la une

Bombardier: «c'est la fin d'une époque et c’est extrêmement malheureux»

25/06/2019 | Martin Jolicoeur

Tandis que les marchés accueillent favorablement la vente à Mitsubishi, les employés cachent mal leur déception.

Bombardier vend son programme d'avions régionaux à Mitsubishi

Mis à jour le 25/06/2019 | Julien Arsenault, PC

Ce serait la dernière étape de la transformation de Bombardier dans le secteur aéronautique selon Alain Bellemare.

La Fed réfléchit à une éventuelle baisse des taux d'intérêt

25/06/2019 | AFP

Depuis mai dernier, « le tableau a changé », explique le président de la Banque centrale.