Technopolys : «Lâchez le Plan Nord, je veux un Plan Nerd»


Édition du 16 Décembre 2017

«Je regarde les écosystèmes de start-up partout dans le monde depuis plusieurs années. Il y a quelque temps, j'étais en France, où le mouvement French Tech est très fort. Beaucoup d'argent y est investi et j'ai demandé à un ami français quel était le principal problème. Il m'a répondu qu'en France, ils n'ont pas l'ambition de leurs moyens. Ici, c'est le contraire : le Québec doit se donner les moyens de ses ambitions», raconte Sylvain Carle, associé de Real Ventures et l'un des cinq ambassadeurs de Technopolys. Cette initiative, créée à la mi-septembre, souhaite rassembler les entreprises québécoises en technologies de l'information autour de priorités communes. Les autres ambassadeurs sont le PDG de Busbud, Louis-Philippe Maurice, la cofondatrice de 8D Technologies, Isabelle Bettez, Yoshua Bengio, professeur titulaire et directeur scientifique de l'Institut de valorisation des données de Montréal et le fondateur et président exécutif de CGI, Serge Godin.

Au cours d'un récent voyage en Israël, M. Carle s'est dit «soufflé» de constater à quel point l'innovation et la technologie étaient le moteur principal de l'économie. «Au Canada, le secteur des ressources naturelles est très fort et ça fait de l'ombrage à l'innovation et à la technologie. Ma phrase préférée, quand je rencontre des membres du gouvernement du Québec, c'est "lâchez-moi le Plan Nord, je veux un Plan Nerd"», lance celui qui estime que la plus grande valeur du Québec se trouve dans les cerveaux québécois.

Pour poursuivre votre lecture, vous devez être abonné(e)

Vous n’êtes pas abonné(e) Les Affaires

S'abonner maintenant


Sur le même sujet

Femmes en TI: bien plus qu'une cible des ressources humaines

COURRIER DES LECTEURS. Nous devons nous assurer que les femmes bénéficient de l’encouragement et du soutien nécessaire.

Ottawa met 55 millions de dollars dans l'énergie propre

Ottawa estime que ce marché devrait dépasser 2500 milliards $ d’ici 2022.

À la une

Régis Labeaume tire sa révérence

Régis Labeaume ne sollicitera pas un cinquième mandat à la mairie de Québec cet automne.

Construction: une entente possible d'ici le 21 mai?

Des entrepreneurs en construction croient toujours possible de s’entendre avec l’Alliance syndicale d’ici le 21 mai.

Montréal n'est pas en situation de crise du logement, selon Andrée Laforest

La ministre responsable de l’Habitation, Andrée Laforest, estime que Montréal ne vit pas de crise du logement.