Les Canadiens peinent à adopter les fintech

Publié le 26/07/2017 à 13:36

Les Canadiens peinent à adopter les fintech

Publié le 26/07/2017 à 13:36

Par Pierre Théroux

Malgré un engouement accru envers les technologies financières (fintech), les Canadiens en sont beaucoup moins adeptes que le reste des consommateurs à l’échelle mondiale.


Le taux d'adoption des fintech au Canada a en effet plus que doublé depuis 2015, passant de 8% à 18%, indique le récent Indice d'adoption des fintech 2017 de la firme Ernst & Young (EY).


Le Canada a toutefois l'un des taux les plus bas dans le monde, venant loin derrière la Chine (69%), l'Inde (52%), le Royaume-Uni (42 %) ou encore le Brésil (40%), et devance seulement le Japon (14%) ainsi que la Belgique/Luxembourg (13%).


Les États-Unis affichent un taux d'adoption égal à la moyenne internationale (33%), tandis que les consommateurs de Hong Kong (32%) ou de la France (27%) se situent légèrement en deçà.


(Re)lire Une révolution industrielle pour quelques pièces virtuelles


Les fintech ont néanmoins franchi l'étape des «adopteurs précoces» au Canada, estime l'enquête d'EY qui note également au passage que la sensibilisation aux technologies financières est en hausse. À preuve: 78% des clients canadiens connaissent des services de fintech, comparativement à 51% en 2015.


«Les Canadiens en connaissent plus long sur les options de fintech qui leur sont offertes et cette tendance va se poursuivre», affirme Sébastien René, associé et leader des services consultatifs en technologie de l'information d'EY pour le Québec.


La méconnaissance des technologies financières demeure néanmoins la principale raison pour laquelle les Canadiens ne les ont pas encore utilisées. Autre facteur d'importance: les répondants au sondage préfèrent encore s'en remettre à un fournisseur de services traditionnels pour répondre à leurs besoins.


(Re)lire Les grandes banques misent davantage sur la fintech



Sur le même sujet

Une autre recrue malmenée en Bourse

La finTech Real Matters a perdu presque le tiers de sa valeur depuis le mois de mai.

À la Une: du yogourt à la louche

12/10/2017 | lesaffaires.com

Le dernier numéro de Les Affaires est là. En manchette, comment la québécoise Ultima réanime le marché du yogourt.

À la une

Terres rares: le géant japonais JOGMEC tourne le dos à un projet au Québec

Sans tambour ni trompette, la société s’est retirée d’un projet d’exploration de terres rares près de Schefferville.

Bulletin Les Affaires–JLR: la hausse s'est maintenue en novembre

Mis à jour à 13:48 | Les Affaires - JLR

Les prix augmentent plus vite que l'inflation et les ventes de condos grimpent.

Investir dans le bitcoin rapporte le plus... les lundis

BLOGUE. Voilà le genre de lecture qui pourrait vous faire aimer le début de la semaine. Ou le détester encore plus...