L'ex numéro deux de Facebook, Sheryl Sandberg, quitte le conseil d'administration de Meta

Publié le 18/01/2024 à 10:19

L'ex numéro deux de Facebook, Sheryl Sandberg, quitte le conseil d'administration de Meta

Publié le 18/01/2024 à 10:19

Par AFP

Sheryl Sandberg a fait du populaire réseau social, qui fête ses 20 ans le 4 février, une machine publicitaire, symbole des grandes plateformes internet et de leur modèle économique controversé. (Photo: Getty Images)

L'ex-numéro deux de Facebook Sheryl Sandberg, qui avait démissionné de son poste de directrice des opérations en juin 2022, a annoncé quitter le conseil d'administration du groupe Meta dans un message sur le réseau social jeudi.

C'est le «cœur rempli de gratitude et l'esprit rempli de souvenirs» que Sheryl Sandberg, 54 ans, écrit avoir «fait savoir au conseil d'administration de Meta» qu'elle ne se présentera pas à sa réélection en mai.

«Après avoir quitté mon poste poste de directrice des opérations, je suis restée au conseil d'administration pour contribuer à assurer une transition réussie», poursuit celle qui avait été embauchée par le fondateur de Facebook Mark Zuckerberg en 2008 et était entrée au CA en 2012. 

Elle estime désormais que «l'activité de Meta est solide et bien positionnée pour l'avenir. Cela semble donc être le bon moment pour se retirer. À l'avenir, je servirai de conseiller auprès de l'entreprise et je serai toujours là pour aider les équipes de Meta», conclut le message publié par la femme d'affaires.

Le directeur général de Meta Mark Zuckerberg lui a répondu dans un commentaire. «Merci Sheryl pour les contributions extraordinaires que tu as apportées à notre entreprise et à notre communauté au fil des ans. Ton dévouement et tes conseils ont joué un rôle déterminant dans notre succès et je suis reconnaissant pour ton engagement inébranlable envers moi et Meta au fil des années», salue-t-il.

Sheryl Sandberg a fait du populaire réseau social, qui fête ses 20 ans le 4 février, une machine publicitaire, symbole des grandes plateformes internet et de leur modèle économique controversé.

Au moment de sa démission en 2022, le patron et fondateur de la société avait rappelé qu'en 2008, quand il avait embauché sa numéro deux, il n'avait que 23 ans et ne savait «rien sur la gouvernance des entreprises».

Elle en avait 38 et une carrière au sein d'organisations prestigieuses, de la Banque mondiale au groupe de consultants McKinsey. Elle était aussi passée par le Trésor américain comme directrice du personnel et par Google comme vice-présidente chargée des ventes à l'international et des opérations.

Après s'être imposé comme le principal réseau social mondial dans les années 2000, Facebook s'est étendu et a acquis d'autres services, comme Instagram, WhatsApp et Oculus, pour rester incontournable.

Sur le même sujet

Levons le voile sur la santé mentale des dirigeants

Édition du 20 Mars 2024 | Marine Thomas

BILLET. É-pui-sés. C’est le constat qui se dégage des récentes études qui rapportent l’état de nos entrepreneurs.

Santé mentale des dirigeants: contre vents et marées

Édition du 20 Mars 2024 | Emmanuel Martinez

SANTÉ MENTALE. En 2023, 45 % des propriétaires de PME sondés au pays ont déclaré avoir des ennuis de santé mentale.

À la une

Oatbox à l’assaut de l’Ontario avec le Fonds de solidarité FTQ

Le fabriquant de boisson d'avoine montréalais Oatbox a reçu 5M$ du Fonds de solidarité FTQ.

Bourse: Toronto perd près de 1%

Mis à jour il y a 44 minutes | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. Les tensions géopolitiques et l’inflation ont déprimé les investisseurs à la Bourse de New York.

Bourse: les gagnants et les perdants du 12 avril

Mis à jour il y a 37 minutes | LesAffaires.com et La Presse Canadienne

Voici les titres d'entreprises qui ont le plus marqué l'indice S&P/TSX aujourd'hui.