Groupon fait l'objet d'une enquête des autorités boursières américaines

Publié le 05/04/2012 à 11:15

Groupon fait l'objet d'une enquête des autorités boursières américaines

Publié le 05/04/2012 à 11:15

Par AFP

L'autorité américaine des marchés financiers (SEC) a commencé à examiner le cas du site Internet spécialiste des bonnes affaires Groupon qui avait annoncé vendredi une révision à la baisse de ses résultats à cause d'un problème comptable, selon le Wall Street Journal.

"La (SEC) est en train d'examiner la révision par Groupon de ses premiers résultats financiers (trimestriels) en tant que société publique", indique le quotidien financier américain citant des sources du dossier.

L'examen n'en est "qu'à un stade préliminaire et la SEC n'a pas encore décidé si elle allait lancer ou non une enquête officielle dans ce dossier", a ajouté la source du WSJ.

La jeune société de Chicago (Illinois, nord des Etats-Unis), introduite en Bourse en novembre, avait annoncé vendredi qu'elle révisait à la baisse ses résultats au quatrième trimestre et par conséquent pour l'année 2011 à cause d'un problème comptable, même si elle avait confirmé ses prévisions concernant le début 2012.

Le chiffre d'affaires du quatrième trimestre a été réduit de 14,3 millions de dollars, à 492,2 millions, et la perte nette accrue de 22,6 millions de dollars, à 65,4 millions.

Pour l'année entière, le chiffre d'affaires a été ramené à 1,610 milliard de dollars au lieu de 1,625 milliard auparavant, et la perte nette a été de 297,8 millions de dollars au lieu de 275,1 millions.

Le groupe a justifié cette révision en indiquant qu'il avait dû mettre plus d'argent de côté que prévu pour des remboursements de produits à ses clients.

"Lors de la préparation de notre communication financière pour l'année achevée le 31 décembre 2011, nous avons conclu qu'il y avait une faiblesse matérielle dans la conception et l'efficacité opérationnelle des contrôles internes de nos comptes tels qu'ils sont publiés", avait indiqué Groupon dans son rapport annuel.

Comme souvent dans pareil cas aux Etats-Unis, une myriade de cabinets d'avocats ont annoncé dans des communiqués séparés qu'ils lançaient des plaintes en nom collectif, soupçonnant des infractions financières.

Le Wall Street Journal rappelle que ce n'est pas la première fois que le site internet doit répondre à la SEC pour des problèmes comptables: peu avant son introduction en Bourse, le site internet avait été déjà contraint de réviser ses comptes à deux reprises.


image

Service à la clientèle

Mercredi 25 novembre


image

DevOps

Mercredi 09 décembre


image

Sommet Énergie

Mardi 26 janvier


image

Sommet en finance

Jeudi 11 février


image

Contrats publics

Mardi 09 mars

À la une

Retraite: plus de transparence demandée par des gestionnaires de fonds

Huit fonds exhortent les entreprises à divulguer des données environnementales, sociales et de gouvernance complètes.

Slack dans le viseur de la société américaine Salesforce

13:33 | AFP

L’action de Slack, entrée à Wall Street en juin 2019, a pris jusqu’à 32 % après la publication de cette information.

Joe Biden pourrait renoncer à hausser l’impôt des entreprises

En campagne électorale, Joe Biden a promis de faire passer le taux d’imposition des sociétés américaines de 21% à 28%.