Anthropic, rival d'OpenAI, dit avoir repoussé les limites de l'IA générative

Publié le 04/03/2024 à 14:51, mis à jour le 04/03/2024 à 14:55

Anthropic, rival d'OpenAI, dit avoir repoussé les limites de l'IA générative

Publié le 04/03/2024 à 14:51, mis à jour le 04/03/2024 à 14:55

Par AFP

Le succès de ChatGPT depuis fin 2022 a lancé la vogue de l'IA générative, qui permet de produire textes, images, sons, lignes de code, etc, sur simple requête en langage courant. (Photo: 123RF)

Anthropic, concurrent d'OpenAI (ChatGPT), a présenté lundi Claude 3, une nouvelle série de modèles d'intelligence artificielle (IA) générative présentée par la start-up comme une technologie de pointe en termes de fiabilité et de rapidité des réponses.

«Claude 3 Opus est notre modèle le plus intelligent, avec les meilleures performances du marché pour les tâches très complexes», déclare Anthropic dans un communiqué lundi, où elle a dévoilé trois modèles de puissance graduelle: Haiku, Sonnet et Opus.

«Opus nous montre les limites extrêmes de ce qui est possible avec l'IA générative», affirme la société, évoquant une «compréhension comparable à celle d'un être humain». 

Le succès de ChatGPT depuis fin 2022 a lancé la vogue de l'IA générative, qui permet de produire textes, images, sons, lignes de code, etc, sur simple requête en langage courant.

Fondée par d'anciens employés d'OpenAI, Anthropic tâche de se distinguer de ses concurrents en mettant en place des garde-fous plus stricts à cette technologie largement considérée comme une nouvelle révolution industrielle dans la Silicon Valley.

Cette approche avait rendu Claude moins impressionnant que ChatGPT. Mais la start-up estime avoir désormais contourné l'obstacle sans sacrifier ses valeurs, et même dépassé ses rivaux avec ses performances à différents tests (équivalents d'examens scolaires et universitaires, en culture générale et mathématiques, notamment). 

«Les modèles Claude précédents opposaient souvent des refus inutiles qui suggéraient un manque de compréhension du contexte. Nous avons fait des progrès significatifs dans ce domaine», indique Anthropic.

«Les modèles Claude 3 font preuve d'une compréhension plus nuancée des demandes, ils identifient les dommages réels et refusent beaucoup moins souvent de répondre à des messages inoffensifs.»

La start-up basée à San Francisco a levé au moins 7 milliards de dollars américains depuis 2021, la majorité en 2023, grâce à des investisseurs tels que Google, Salesforce et surtout Amazon.

Sonnet est déjà disponible sur Claude, son chatbot (robot conversationnel), tandis que Opus est réservé aux utilisateurs abonnés au service professionnel. 

Anthropic permet pour la première fois aux utilisateurs de fournir des images et documents pour leurs requêtes au modèle, mais Claude ne produit pas encore d'images, contrairement à ChatGPT.

Malgré son approche moins téméraire, la start-up n'échappe pas aux affaires judiciaires qui accompagnent le développement de l'IA générative.

L'an dernier, Universal et d'autres éditeurs de musique ont poursuivi Anthropic en justice pour avoir utilisé des paroles de chansons protégées par des droits d'auteur afin d'entraîner ses modèles. 

Et fin janvier, l'autorité américaine de la concurrence (FTC) a lancé une enquête sur les investissements massifs de Microsoft, Google et Amazon dans les principales start-up d'IA générative, OpenAI et Anthropic.

Sur le même sujet

Les titres du groupe Murdoch signent un accord avec OpenAI

22/05/2024 | AFP

Selon le Wall Street Journal, le montant de l’accord s’élèverait à plus 250M$US sur cinq ans.

L’outil de traduction IA DeepL évalué à 2G$US

22/05/2024 | AFP

DeepL a annoncé mercredi une levée de fonds de 300M$US.

À la une

À surveiller: Innergex, Nvidia et Bombardier

Il y a 31 minutes | lesaffaires.com

Que faire avec les titres d'Innergex, Nvidia et Bombardier? Voici quelques recommandations d’analystes.

«Nvidia a encore défié la gravité»

Mis à jour le 22/05/2024 | AFP

L’élan donné par l’IA générative ne se dément pas.

Québecor (QBR.B, 31,14$): la téléphonie mobile compense la baisse du revenu moyen par abonné

Édition du 22 Mai 2024 | Denis Lalonde

LE TAUREAU CONTRE L'OURS. Que vous soyez optimiste ou pessimiste, retrouvez l’analyse d’un titre en deux parties.