5 technologies à surveiller d'ici... 50 ans

Publié le 21/10/2011 à 13:55, mis à jour le 02/11/2011 à 11:39

5 technologies à surveiller d'ici... 50 ans

Publié le 21/10/2011 à 13:55, mis à jour le 02/11/2011 à 11:39

Par Mathieu Lavallée

Les technologies sans-fil permettront aux véhicules de communiquer entre eux pour éviter notamment des situations dangereuses. Photo : CAR 2 CAR Communication Consortium

Imaginer quelles technologies apparaîtront ou seront commercialisées dans les trois à cinq prochaines années représente déjà tout un défi. Tenter de se faire une idée pour les cinquante prochaines années prend alors une tout autre dimension. C’est pourtant ce que fait 5DEKA, un cabinet de consultation qui se concentre sur les 50 prochaines années et tente de rapporter les nouvelles tendances technologiques et sociales. En entrevue avec Réjean Bourgault, son président et cofondateur, nous avons exploré cinq des technologies qui pourraient changer votre vie dans le prochain demi-siècle.

Suivre le hockey de vos enfants à distance

Même pendant un voyage d’affaires, vous pourriez regarder en direct le match de hockey (ou de soccer, selon) à distance. En combinant des technologies déjà existantes – YouTube Live, une paire de lunettes équipée d’une caméra vidéo, la technologie sans fil et un réseau 3G-4G ou LTE –, l’un des parents sera capable de transmettre la partie en direct à son conjoint. « Cela peut représenter un défi pour les opérateurs de téléphonie sans-fil », a concédé M. Bourgault. Il resterait alors possible d’utiliser une connexion sans-fil installée dans les arénas (reliée à une connexion internet conventionnelle), à moins que des forfaits données illimitées deviennent plus fréquents dans l’industrie des télécommunications. « Mais nous allons de plus en plus vers la vidéo dans le sans-fil, il n’y a qu’à prendre l’exemple de Face Time sur les iPhones ».

Plus de sans-fil dans les magasins

Entre des étiquettes électroniques pour l’affichage des prix que l’on peut modifier à distance (Rona les utilise dans un établissement de la Rive-Nord de Montréal) ou les produits et menus présentés sur des iPads, le sans-fil va s’imposer davantage à l’intérieur même des commerces. « Si nous regardons ce qui se fait actuellement en Corée ou au Japon, il est clair que nous sommes déjà en retard », raconte M. Bourgault. Notamment, plus de 200 iPads ont été distribués dans les restaurants de l’aéroport JFK de New York. Les menus sont toujours à jour, et nous pourrions un jour y regarder le chef cuisinier préparer notre repas, en direct.

Santé : la télémétrie biologique humaine portative

Récolter des informations sur son état de santé en temps réel pour les consulter sur son téléphone intelligent ou les transmettre à son dossier de santé à distance? Pourquoi pas! La compagnie japonaise WIN a déjà mis au point un moniteur qui se colle sur le torse d’un individu, et veut proposer un service pour suivre à distance les personnes âgées ou à risque. Avec un système de localisation GPS, M. Bourgault imagine même qu’une ambulance pourrait arriver au besoin sans devoir en appeler une. Il y a bien sûr un risque en matière de vie privée, surtout si les assureurs s’en mêlent avoue-t-il, mais une telle technologie devrait fonctionner dans un contexte strictement volontaire, avec un encadrement réglementaire pour protéger ce principe.

Des automobiles qui parlent entre elles

Un consortium de constructeurs automobiles planche sur le concept de communications véhicule à véhicule (Car to Car) ou véhicule à infrastructure. « Déjà en Formule 1, une voiture peut transmettre au paddock pour 30 Mo d’informations à la seconde », a souligné M. Bourgault. Pour les conducteurs de tous les jours, il imagine la transmission d’informations sur les conditions météo ou d’autres dangers de la route, un système vous demandant de dégager la voie vers la droite pour laisser passer une ambulance, ou la réduction du temps d’attente à un feu rouge lorsque vous êtes seul à l’intersection au beau milieu de la nuit.

Faire l’épicerie sans passer à la caisse

Vous devrez quand même payer vos emplettes, mais le passage à la caisse sera facilité, voire éliminé. Les codes barre sur les produits pourront être remplacés par des étiquettes RFID, que les producteurs vont intégrer à leur emballage. Nous risquons d’attendre que ce type d’étiquette coûte « entre un et deux cents à produire » avant de les voir apparaître, précise M. Bourgault, ce qui n’est pas encore le cas. Mais une fois ce coût de production atteint, vous pourriez remplir directement vos sacs, votre téléphone intelligent enregistrant et affichant le montant total de vos achats. Une fois à la caisse, votre compte sera directement débité, les appareils mobiles permettant d’effectuer des paiements.

À la une

Bourse: Wall Street en petite hausse après l'accord sino-américain

Mis à jour le 13/12/2019 | LesAffaires.com et AFP

REVUE DES MARCHÉS. La victoire électorale de Boris Johnson au Royaume-Uni a aussi influencé les marchés.

Titres en action: Empire (IGA), Transat, Transcontinental...

13/12/2019 | AFP et La Presse Canadienne

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises.

Un FNB peut-il faire faillite?

13/12/2019 | Ian Gascon

BLOGUE INVITÉ. N’importe quelle entreprise peut théoriquement faire faillite, pourquoi pas un fonds négocié en Bourse?