Vite! Une agence et un plan numérique pour le Québec

Publié le 16/11/2012 à 17:07, mis à jour le 18/10/2013 à 14:02

Vite! Une agence et un plan numérique pour le Québec

Publié le 16/11/2012 à 17:07, mis à jour le 18/10/2013 à 14:02

Treize penseurs du numérique, qui se définissent comme treize étonnés, ont envoyé aux aux quatre chefs de partis représentés à l’Assemblée nationale une lettre réclamant la création d’une Agence du numérique et l’élaboration d’un plan numérique pour le Québec.

Ils estiment que l’avenir économique de la province en dépend.

«Le Québec glisse vers le bas dans l’échelle de la compétitivité parce que nos voisins, provinces et pays, se sont donnés une vision d'avenir pour tirer collectivement tous les bénéfices des nouveaux modes de communication et de l'économie immatérielle sous la forme d’un Plan numérique», écrivent les signataires.

Parmi eux, on compte Michelle Blanc, experte en commerce électronique, Cyrille Béraud, président de Savoir-faire Linux, Michel Cartier, un des pionniers de l’implantation d’Internet, Hervé Fischer, fondateur de la Cité des arts et des nouvelles technologies de Montréal et Claude Malaison, propriétaire d’Émergence Web. Le groupe doit déposer jeudi prochain son propre plan numérique, tel que nous l’annoncions dans Les affaires au début du mois de novembre.

Étonnés du «peu d’envergure et de prévoyance» du gouvernement québécois jusqu’ici, les signataires de la lettre déplorent l’inaction et la désorganisation gouvernementale face aux possibilités du numérique.

À la une

Monique Leroux: notre productivité reflète notre manque d’ambition

Édition du 10 Avril 2024 | François Normand

TÊTE-À-TÊTE. Entrevue avec Monique Leroux, ex-patronne de Desjardins et ex-présidente du CA d'Investissement Québec.

Dette et déficit du fédéral: on respire par le nez!

19/04/2024 | François Normand

ANALYSE. Malgré des chiffres relativement élevés, le Canada affiche le meilleur bilan financier des pays du G7.

Budget fédéral 2024: «c'est peut-être un mal pour un bien»

19/04/2024 | Philippe Leblanc

EXPERT INVITÉ. Les nouvelles règles ne changent pas selon moi l'attrait des actions à long terme.