Microsoft, une solution temporaire à Québec en attendant le logiciel libre ?

Publié le 19/03/2013 à 13:53, mis à jour le 16/10/2013 à 15:18

Microsoft, une solution temporaire à Québec en attendant le logiciel libre ?

Publié le 19/03/2013 à 13:53, mis à jour le 16/10/2013 à 15:18

[Photo : Bloomberg]

Le renouvellement possible des licences de la suite Office de Microsoft sans appel d’offres par le gouvernement Marois apparaît comme une mesure transitoire, le temps que le secteur du logiciel libre prenne des forces au Québec. Le président du Conseil du trésor, Stéphane Bédard, annonce d’ailleurs aujourd’hui une série de mesures pour permettre au gouvernement de développer son expertise du logiciel libre et d’en intensifier l’utilisation au sein des organismes publics.

«Si on avait eu une approche sur les logiciels libres il y a deux ou trois ans, on n’en serait pas là, mais je ne veux pas mettre à risque les services à la population. D’autre part, si les coûts d’impacts pour aller vers le libre sont plus élevés que les coûts de renouvellement (des licences), ça ne va pas. Parfois, on est pris avec les choix technologiques d’il y a 5-10 ans», explique M. Bédard en entrevue avec Les affaires.

Le président du Conseil du Trésor compte sur la création d’un centre d’expertise gouvernementale en soutien et développement du logiciel libre pour rompre la dépendance à l'égard des solutions offertes par les multinationales de l'informatique. Le CELL aura pour mandat de développer une expertise de pointe afin d’accompagner les organismes publics dans la conception de solutions en logiciels libres, reconnus moins coûteux que les logiciels des multinationales. Le CELL, qui sera ouvert le 1er avril, comptera une vingtaine d’employés.

«C’est bien, et je l’avais proposé en commission parlementaire ce centre d’expertise. C’est une avancée. Toutefois, 20 personnes, c’est modeste, presque ridicule», a réagi Cyrille Béraud, président de Savoir-Faire Linux et de la Fédération québécoise des communautés et industries du libre.

Malgré la création prochaine du CELL, le Conseil du Trésor n’exclut pas la possibilité de donner à Microsoft le contrat pour le passage de 700 000 postes de travail vers Windows 7 et la suite Office 2010 – il faut remplacer les logiciels désuets datant de 2003. Différentes sources ont rapporté que ce contrat vaudrait 1,4 G$.

«Ça ne sera pas 1,4 G$, a toutefois affirmé M. Bédard à l’émission de Robert Dutrizac. On fera une annonce plus tard et, à terme, on ne sera pas pris dans la situation où j’étais : les mains liées.»

À la une

Ottawa conclut un plan d'aide à Air Canada de 5,9G$

Le transporteur aérien devra rembourser les vols annulés en raison de la pandémie de COVID-19.

À surveiller: Air Canada, Goodfood et Banque BMO

Il y a 25 minutes | Dominique Beauchamp

Que faire avec les titres d’Air Canada, Goodfood et Banque BMO? Voici quelques recommandations d'analystes.

Profils atypiques: les zèbres, qui sont-ils vraiment?

BLOGUE INVITÉ. La notion de «zèbre» a été proposée pour la première fois par la psychologue Jeanne Siaud Facchin.