WSP achète la filiale colombienne de Dessau

Publié le 12/12/2014 à 10:56

WSP achète la filiale colombienne de Dessau

Publié le 12/12/2014 à 10:56

Par Denis Lalonde

Le Groupe WSP (anciennement Genivar), acquiert la division colombienne d’ingénierie de Dessau pour un montant qui n’a pas été révélé.


La filiale, nommée Dessau CEI, est spécialisée dans les domaines du transport et des hydrocarbures et compte 415 employés à Bogota.


«Maintenant que nous bénéficions, en Colombie, d'une solide présence et de plus vastes compétences, nous entendons utiliser ces avantages comme tremplin pour la prochaine phase de notre expansion en Amérique du Sud», a déclaré le directeur général, Amérique du Sud et Caraïbes de WSP, Ali Ettehadieh, dans un communiqué.


«Nous sommes convaincus que la force de notre expertise en conception et en supervision de la construction d'autoroutes, en réalisation de projets énergétiques et en supervision de pipelines, jumelée à l'empreinte géographique mondiale de WSP, créera des possibilités extraordinaires pour nos clients et pour nos employés», a ajouté Luis E. Quintero, directeur général de Dessau CEI en Colombie.


Il s’agit d’une troisième acquisition en peu de temps pour WSP. En novembre, cette dernière annonçait l’acquisition de l’entreprise américaine Texas Energy Engineers pour un montant non dévoilé. La société montréalaise disait ainsi vouloir élargir son offre de services dans le segment du bâtiment aux États-Unis.


En septembre, WSP a acquis la société américaine Parsons Brinckerhoff pour un montant de 1,35 milliard $US. Avec cet achat, WSP a augmenté sa présence dans les services-conseils en infrastructure dans les secteurs du transport, principalement aux États-Unis.


L'analyste Benoît Poirier, de Valeurs mobilières Desjardins, estime que WSP versera un montant de 10 à 13 millions de dollars canadiens pour acquérir Dessau CEI. Il ajoute que l'acquisition n'aura pas d'impact majeur sur la valeur du titre de la société à la Bourse de Toronto. «Toutefois, la transaction réaffirme notre opinion à l'effet que WSP demeure en bonne position pour poursuivre sa stratégie de croissance par acquisitions», écrit-il.


Le titre de WSP reculait de 0,16$ (0,48%) à 33,30 dollars à Toronto en fin de matinée. Au cours de la dernière année, le titre a oscillé entre 29 dollars et 39,50 dollars.


image

Objectif Nord

Mardi 09 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Impartition TI

Mercredi 09 octobre

Sur le même sujet

Le premier job de Catherine Marchand: surveiller un chantier de 12 M$

Édition du 14 Mars 2015 | Anne-Marie Tremblay

Dès qu'elle a quitté les bancs de l'Université de Sherbrooke, Catherine Marchand s'est vu confier un important ...

Guy Turgeon, l'ingénieur qui n'a pas froid aux yeux

Édition du 14 Mars 2015 | Catherine Girard

L'Hôtel de Glace de Québec accueille chaque année des milliers de visiteurs du monde entier (plus de 5600 y ont ...

OPINION Une saine gouvernance permet d'éviter bien des déboires
Édition du 18 Octobre 2014 | Jean-Paul Gagné
Les firmes se donnent un nouveau souffle
Édition du 04 Octobre 2014 | Jean-François Venne
5 000 emplois perdus en deux ans
Édition du 04 Octobre 2014 | Jean-François Venne

À la une

Est-ce la tâche du gouvernement de sauver nos sièges sociaux?

BLOGUE INVITÉ. Le gouvernement doit tout faire pour éviter que certaines entreprises dites stratégiques soient vendues.

Que faut-il savoir sur Huawei?

Les consommateurs apprécient ses appareils, mais les États s'inquiètent de la proximité entre l'entreprise et Pékin.

À surveiller : Loblaw, BRP et Blackberry

Que faire avec les titres de Loblaw, BRP et Blackberry? Voici quelques recommandations d’analystes.