SNC-Lavalin: les analystes voient d'un bon oeil l'arrivée d'un Américain

Publié le 13/08/2012 à 15:05, mis à jour le 13/08/2012 à 17:05

SNC-Lavalin: les analystes voient d'un bon oeil l'arrivée d'un Américain

Publié le 13/08/2012 à 15:05, mis à jour le 13/08/2012 à 17:05

Par lesaffaires.com

Une lourde tâche pour le nouveau PDG

Robert Card, haut dirigeant de CH2M Hill Companies et ancien sous-secrétaire de l'Énergie aux États-Unis, prendra les rênes de la firme d'ingénierie le 1er octobre.

SNC avait entrepris de se dénicher un nouveau patron ne provenant pas des rangs de la société montréalaise, qui a récemment été éclaboussée par un scandale. Son ancien chef de la direction, Pierre Duhaime, a démissionné dans la foulée d'une controverse au sujet de paiements mystérieux en Afrique du Nord.

M. Card et sa famille prévoient déménager à Montréal et apprendre le français, mais la nomination d'un anglophone à la tête d'une des plus grandes entreprises du Québec Inc. va nécessairement choquer certains Québécois. La chef du Parti québécois, Pauline Marois, a estimé que SNC devrait exiger que M. Card suive des cours de français.

Une porte-parole de SNC-Lavalin, Leslie Quinton, a indiqué que le candidat idéal pour diriger "cette grande institution québécoise" parlerait français. Cependant, dans les circonstances, l'expérience internationale des candidats a pris plus d'importance, a-t-elle précisé dans un courriel.

Avec La Presse canadienne.

PLUS : 

SNC-Lavalin a son nouveau président

SNC-Lavalin: l'entorse au bilinguisme pour le nouveau patron

À la une

Conflit du bois d’œuvre: le prix des maisons fera-t-il plier Biden?

15/01/2022 | François Normand

ANALYSE. Les démocrates sont en difficulté, tandis que la grogne monte contre la hausse du prix du bois et des maisons.

«J'manque de bras!» Attendez avant de vider votre portefeuille!

14/01/2022 | Catherine Charron

Votre PME peut tirer son épingle du jeu, même dans un contexte de pénurie de main-d'oeuvre. Voici comment.

Forte demande de bureaux en sous-location à Montréal

14/01/2022 | Charles Poulin

Premier trimestre d'absorption nette positive au pays en immobilier commercial