Les cabinets d'avocats déménagent en région


Édition du 03 Octobre 2015

Les cabinets d'avocats déménagent en région


Édition du 03 Octobre 2015

[Photo : Shutterstock]

Bien que plus de la moitié des avocats de la province se concentrent dans les centres-villes de Montréal et de Québec, ils sont de plus en plus nombreux à s'installer en région en raison des coûts moins élevés et de la concurrence moins forte.

«On a senti qu'il y avait des occasions, dit Normand Therrien, associé du cabinet Therrien Couture. Notre développement des affaires se fait d'ailleurs plutôt en région qu'à Montréal.»

Le cabinet Therrien Couture, établi à Saint-Hyacinthe depuis 1992, est le précurseur d'un mouvement plus récent des avocats vers les régions. Cela s'explique notamment par la concurrence féroce dans le milieu juridique des grandes villes, surtout Montréal, où exercent 55 % des avocats par rapport à 29 % dans les régions.

«Il y a un problème majeur d'accès à la justice, insiste Éric Beauchesne, président de Joli-Coeur Lacasse Avocats. Il est important de servir les clients partout au Québec.»

Les cabinets se rendent compte du potentiel des régions, avec la multitude de PME qui y sont implantées et la présence d'universités et d'importantes entreprises minières et forestières : «Pour peu qu'on fasse un développement des affaires efficace, on trouve des mandats intéressants. C'est un préjugé que de penser qu'on a une clientèle de moindre envergure en région.»

Éric Beauchesne indique que Joli-Coeur Lacasse approche actuellement un cabinet de l'Estrie. Le bureau de Trois-Rivières, où pratique l'avocat, «un régionaliste dans l'âme», est très intégré dans le réseau du cabinet et travaille beaucoup avec les bureaux de Montréal et de Québec. La tendance à choisir les régions est ainsi accentuée par les innovations technologiques, qui permettent de presque tout faire à distance.

À la une

Bourse: Wall Street boosté par Facebook

Mis à jour à 18:56 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto a limité ses pertes grâce au secteur des technos.

Alphabet déçoit avec des revenus et un bénéfice net inférieurs aux attentes

16:34 | AFP

Son titre perdait plus de 4% lors des échanges électroniques après la clôture de la Bourse.

Amazon dépasse les attentes avec plus de 149G$ de chiffre d’affaires au 4T

16:29 | AFP

À Wall Street, son titre perdait plus de 4% lors des échanges électroniques après la clôture de la Bourse.