L'homme qui a sauvé le lac Mégantic

Offert par Les Affaires


Édition du 30 Août 2014

L'homme qui a sauvé le lac Mégantic

Offert par Les Affaires


Édition du 30 Août 2014

Par Dominique Froment

« Des psychologues de Golder me téléphonaient à Lac-Mégantic pour s’assurer que je n’étais pas trop fatigué », raconte Denis Millette.

Denis Millette en a vu des catastrophes naturelles au cours de sa carrière. Mais en milieu urbain et aussi émotive qu’à Lac-Mégantic, jamais !


Néanmoins, des milliers de personnes vivant autour du lac Mégantic et sur les rives de la rivière Chaudière doivent à l’hydrogéologue de Golder Associés d’avoir encore de l’eau potable.


Ce qui a valu à sa firme d’être lauréate aux derniers Grands Prix du génie-conseil québécois, catégorie Environnement.


Tôt le lendemain du déraillement du train, le dimanche 7 juillet 2013 pour être précis, la compagnie MMA cherche un consultant en environnement pour limiter les dégâts causés par l’écoulement du pétrole contenu dans ses wagons, en plein centre-ville de Lac-Mégantic. MMA téléphone au CN qui lui recommande d’appeler Golder, laquelle a réalisé plusieurs mandats pour lui.


Logiquement – c’est lui « l’expert en sinistre » chez Golder –, le téléphone sonne chez Denis Millette. Il ramasse quelques effets personnels, monte dans sa voiture et arrive à Lac-Mégantic. On lui attribue le numéro 415. Après avoir franchi plusieurs barrages – la sécurité est optimale –, il arrive au centre-ville en fin d’après-midi. « J’ai trouvé que la bouchée était grosse à avaler », raconte le jovial ingénieur et agronome.


Il y a longtemps que les catastrophes en milieu naturel n’empêchent plus M. Millette de dormir : dans la nature, il est facile de prévoir quelle trajectoire va prendre le pétrole. Mais en ville, c’est une autre histoire. Il y a les égouts, surtout les égouts, mais aussi tous les trous, fosses, cavités, excavations, puits, etc. par lesquels le pétrole peut trouver son chemin jusqu’au lac ou à la rivière.


Une des tâches essentielles de M. Millette sera justement de consulter tous les documents pertinents de la Ville pour se faire une idée la plus précise possible de la configuration de son sous-sol. Son travail sera grandement compliqué par le fait que le centre-ville de Mégantic est une scène de crime et qu’il ne faut pas interférer avec le travail des policiers.


Malgré l’urgence de la situation, il est hors de question de négliger l’aspect santé et sécurité du travail, avec lequel d’ailleurs Golder ne rigole pas. À notre arrivée à ses bureaux du boulevard De Maisonneuve, à Montréal, on nous a remis un dépliant sur les mesures de sécurité en cas d’urgence. « Des psychologues de Golder me téléphonaient à Mégantic pour s’assurer que je n’étais pas trop fatigué », raconte M. Millette.


Une firme spécialisée prend régulièrement des mesures de la qualité de l’air.



image

Gestion du changement

Mardi 17 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Impartition TI

Mercredi 09 octobre

Sur le même sujet

Les images de Lac Mégantic ne seront pas retirées de Bird Box

22/01/2019 | AFP

Des images de la catastrophe ont aussi été utilisées dans un épisode d’une série diffusée par Netflix, « Travelers ».

Rencontre avec William Leclerc, entrepreneur-artisan

15/02/2018 | Diane Bérard

BLOGUE. Parlons d’artisanat, de développement économique régional et d’adoption avec le jeune fondateur d'Ebenor.

À la une

Énergies fossiles: prudence avec les «actifs échoués»

BALADO - La Banque du Canada met en garde les investisseurs dans sa dernière Revue du système financier - 2019.

À quoi tient notre avenir? À la beauté!

CHRONIQUE. La preuve par l'exemple avec le designer Daan Roosegaarde, de passage à C2 Montréal...

C2 Montréal: le chef Marcus Samuelsson parle de santé mentale

BLOGUE. À 23 ans, il fut le plus jeune chef couronné de 3 étoiles. Il vient d'ouvrir son premier restaurant à Montréal.