Corruption : Québec prépare une loi d'amnistie

Publié le 03/10/2013 à 06:00, mis à jour le 03/10/2013 à 10:12

Corruption : Québec prépare une loi d'amnistie

Publié le 03/10/2013 à 06:00, mis à jour le 03/10/2013 à 10:12

Par Hugo Joncas
SNC-Lavalin et Dessau: des progrès

Le président du Conseil du Trésor a aussi réagi aux propos du pdg de SNC-Lavalin, Robert Card, dans une entrevue exclusive avec Les Affaires où il livre son plan de match pour l’entreprise. Le patron voudrait discuter avec Québec pour en arriver à un «règlement global» des litiges entourant la corruption dans les marchés publics de la province. La société est notamment soupçonnée d’avoir fait un paiement suspect de 22,5 M$ pour obtenir le contrat de construction du Centre universitaire de santé McGill.

Stéphane Bédard assure qu’«il n’y a aucunes discussions entre le gouvernement du Québec et SNC-Lavalin». Mais il reconnaît que l’entreprise «n’a pas attendu». «Ils ont pris des décisions qui cadrent très bien avec ce que nous voulons et ont démontré une volonté réelle», dit-il.

Quant à Dessau, que l’AMF a exclue des contrats publics jusqu’en 2018, Stéphane Bédard affirme que l’entreprise réalise des progrès. «À partir du moment où ils ont perdu l’habilitation, on a vu une volonté de collaboration de l'entreprise. On a discuté avec eux ; on a vu qu’ils s’inscrivaient dans le processus…»

Québec a tout de même retiré en août une centaine de contrats à Dessau et sa filiale Verreault, dont un de 166 M$ pour la construction d’une prison à Sorel-Tracy et un autre de 59,6 M$ pour la construction d’un nouveau pavillon au Musée des Beaux-Arts de Québec.


image

Expérience citoyen

Mercredi 26 août


image

Gestion de l'innovation 2020

Mercredi 09 septembre


image

Expérience client

Mercredi 16 septembre


image

Gestion agile

Mercredi 07 octobre

À la une

Tendance inquiétante aux É.-U pour les producteurs québécois d'énergie verte

12/08/2020 | François Normand

Un rapport publié mardi montre une diminution de l’appétit des entreprises pour l’électricité renouvelable aux É.-U.

Ah, la Gaspésie!

BLOGUE INVITÉ. Après la déception de 2018, est-ce que l'expérience client fut à la hauteur cette fois-ci?

Le déficit ontarien devrait atteindre 38,5G$ en 2020-2021

En trois mois, le gouvernement ontarien a presque doublé sa projection de déficit annuel.