BPR: le Commissaire au lobbyisme relève des infractions

Publié le 26/01/2010 à 10:32

BPR: le Commissaire au lobbyisme relève des infractions

Publié le 26/01/2010 à 10:32

Par La Presse Canadienne

Le Commissaire au lobbyisme a relevé 84 infractions à la loi à la suite d'une enquête sur les activités de la firme d'ingénierie BPR, à laquelle le député libéral Jean D'Amour a été associé avant d'être élu à l'Assemblée nationale.


Selon un communiqué de presse du bureau du commissaire, 13 personnes ont agi à titre de lobbyistes pour BPR, auprès de titulaires de charges publiques, sans être inscrites au registre des lobbyistes.


Trois des plus hauts dirigeants de BPR ont manqué à leur obligation d'inscrire les personnes qui exercent des activités de lobbyisme pour le compte de leur entreprise.


L'enquête démontre aussi qu'il y a eu des manquements aux règles d'après mandat, qui imposent des restrictions aux titulaires de charges publiques lorsqu'ils quittent leurs fonctions.


Le commissaire a constaté 84 manquements à la loi, mais de ce nombre, 27, dont le délai de prescription d'un an n'est pas encore écoulé, pourraient faire l'objet de poursuites pénales.


De mai 2007 à avril 2009, M. D'Amour a rencontré des élus ou des fonctionnaires de la Ville de Rivière-du-Loup et d'autres municipalités de la région, alors qu'il était directeur du développement des affaires de la firme BPR.


Avant de représenter l'entreprise, M. D'Amour a été maire de Rivière-du-Loup pendant huit ans, jusqu'en 2007. De mars 2008 à août 2009, M. D'Amour a aussi été président du Parti libéral du Québec (PLQ).


M. D'Amour a été élu député en juin dernier lors d'un scrutin complémentaire dans la circonscription de Rivière-du-Loup.


 


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Impartition TI

Mercredi 09 octobre

Sur le même sujet

À surveiller: BRP, Lumenpulse et TC Transcontinental

14/09/2015 | François Pouliot

Que faire avec les titres de BRP, Lumenpulse et TC Transcontinental? Voici quelques recommandations d’analystes.

UPAC: Perquisitions dans une entreprise de Frank Catania

07/07/2015 | Matthieu Charest

L'Unité permanente anticorruption (UPAC) mène actuellement deux opérations de perquisitions au ...

À la une

Du numérique à la brique: le virage de BonLook

Découvrez pourquoi l'entreprise a décidé d'ouvrir plus d'une trentaine de points de vente physiques.

Du numérique à la brique: la transition de Frank and Oak

17/04/2019 | Catherine Charron

Voici pourquoi l'entreprise a pris la décision d'ouvrir des points de vente physiques.

Le taux directeur demeure inchangé à 1,75%

Mis à jour à 11:25 | La Presse Canadienne

Sa révision à la baisse de la croissance fait suite au brusque ralentissement de l’économie canadienne à la fin de 2018.