Vincent Lacroix : 13 ans de prison

Publié le 09/10/2009 à 12:10

Vincent Lacroix : 13 ans de prison

Publié le 09/10/2009 à 12:10

Par lesaffaires.com

Vincent Lacroix a fraudé près de 9200 investisseurs pour environ 130 millions $. Photo : Photos.com

L'ancien président-directeur général de Norbourg, Vincent Lacroix, écope de 13 ans de prison pour avoir fraudé 9200 investisseurs pour environ 130 millions de dollars.

Le juge Richard Wagner, de la Cour supérieure du Québec, a fait connaître la condamnation au Palais de justice de Montréal, devant de nombreuses victimes de Lacroix qui s'étaient déplacées pour entendre de vive voix la décision.

Cette peine criminelle est consécutive, donc elle s'ajoute, à celle de cinq ans qui a déjà été donnée par le tribunal pénal. Le juge Wagner a précisé que le tribunal n'a aucun pouvoir sur les possibilités de libération conditionnelle au sixième de la peine et que cela relève du parlement canadien.

Il s'est cependant dit en désaccord avec le principe voulant qu'un individu ne purge que le sixième de sa peine. Il a invité le législateur à y voir de plus près, appuyé en ce sens par le procureur de la Couronne, Serge Brodeur.  

L'aspect dissuasion a primé sur les possibilités de réhabilitation dans la décision du juge Warner. La réunion des conditions aggravantes et la durée de la fraude ont aussi influencé la décision du juge.     

Le 21 septembre dernier, Lacroix a plaidé coupable à 200 chefs d'accusation, notamment de fraude, de complot, de recyclage de produits de la criminalité et de fabrication de faux documents.

Le juge Wagner a dit avoir accordé très peu d'importance à la lettre de remords de Vincent Lacroix destinée aux investisseurs floués.   

La Couronne recommandait une peine de 10 à 14 ans de détention, tandis que la défense suggèrait de 10 à 12 ans.

En décembre 2007, Lacroix avait été reconnu coupable, au terme d'un procès pénal intenté par l'Autorité des marchés financiers, des 51 chefs d'accusation portés contre lui.

Quelques semaines plus tard, un juge de la Cour du Québec condamnait Lacroix à purger une peine d'emprisonnement de 12 ans et à payer une amende de 255 000 $.

En juillet dernier, l'ancien grand patron de Norbourg a été remis en liberté après avoir purgé le sixième d'une peine revue à la baisse par la Cour d'appel, passant de huit à cinq ans.

Avec La Presse Canadienne



À lire également :

Fraude: les signaux d'alarme à surveiller

Forte pente à remonter pour les conseillers financiers

Québec a les bandits à cravate dans sa mire

À la une

Les cofondateurs de Frank And Oak se joignent à Rose Buddha

Il y a 35 minutes | Emmanuel Martinez

Ethan Song et Hicham Ratnani, qui ont lancé la marque Frank And Oak, ont décidé d’investir dans Rose Buddha.

Gouvernance des sociétés d'État: Girard vise l'unanimité pour son projet de loi

C’était le début, mardi, des consultations particulières sur ce projet de loi.

L'examen financier de début d'année devrait inclure le testament, selon des experts

Le plan doit évoluer avec les changements aux familles et aux actifs.