Vague d'augmentation des dividendes et de rachats d'actions attendus

Publié le 29/11/2021 à 13:16, mis à jour le 29/11/2021 à 15:53

Vague d'augmentation des dividendes et de rachats d'actions attendus

Publié le 29/11/2021 à 13:16, mis à jour le 29/11/2021 à 15:53

Par La Presse Canadienne

Parallèlement à l’augmentation des dividendes, les analystes estiment que la croissance des prêts pourrait être positive pour les banques. (Photo: 123RF)

Toronto — Les grandes banques canadiennes devraient augmenter considérablement leurs dividendes dans le cadre de la publication de leurs résultats trimestriels cette semaine, mais les analystes affirment qu’ils surveilleront également de près la croissance des prêts, l’augmentation des coûts et tout indice quant au rythme de la reprise.

Les résultats sont les premiers depuis début novembre, lorsque le régulateur bancaire canadien a levé les restrictions sur l’augmentation des versements de dividendes et des rachats d’actions qui avaient été imposées par mesure de précaution au début de la pandémie.

Grâce en partie aux programmes gouvernementaux de soutien à l’économie, les banques ont généré de bons résultats malgré la COVID-19 et disposent désormais de réserves de liquidités bien supérieures aux exigences minimales.

L’analyste de la Banque Nationale Gabriel Dechaine a déclaré qu’il anticipait un «tsunami de croissance des dividendes à venir» après avoir vu avec quelle rapidité les compagnies d’assurance vie ont réagi à la levée des restrictions de paiement auxquelles elles étaient également soumises.

M. Dechaine a déclaré qu’il s’attendait initialement à une augmentation des dividendes sur plus d’un trimestre, mais cela a maintenant changé. « Compte tenu de ce que nous avons vu récemment des sociétés d’assurance vie canadiennes, nous pensons que le délai est beaucoup plus court », a-t-il déclaré dans un rapport.

Il s’attend à ce que l’augmentation du dividende s’élève en moyenne à 20%, allant jusqu’à 34% pour la Banque Nationale et soit d’au moins 10% pour la Banque Scotia.

L’analyste de la CIBC, Paul Holden, a déclaré dans un rapport qu’il s’attend à ce que l’augmentation moyenne soit de 17%, comprise entre 5 et 25%, mais il note le potentiel de hausse si les résultats sont meilleurs que prévu. Il a déclaré que les rachats d’actions pourraient augmenter entre 1 et 4%.

Les coûts sont un autre domaine qui augmente dans le secteur bancaire, et un élément qui, selon M. Holden, pourrait occuper une place importante dans les discussions.

«Nous nous attendons à ce que l’inflation des coûts soit un sujet de conversation majeur, a-t-il déclaré dans un rapport. À la suite des conseils fournis par les banques américaines, nous prévoyons que les coûts de main-d’œuvre augmenteront au cours de la prochaine année, tandis que les investissements dans les plateformes numériques et la technologie continueront de croître de manière plus générale.»

M. Dechaine a noté que les six grandes banques ont déjà signalé une croissance des dépenses de 4% jusqu’à présent cette année, et que des dépenses d’investissement plus élevées et une inflation des salaires pourraient nuire à leurs perspectives.

Mais il y a aussi d’autres points positifs à surveiller, notamment une amélioration de la croissance des prêts à mesure que la reprise économique s’accélère. L’organisme de réglementation bancaire du Canada a indiqué en septembre qu’à l’époque, la croissance des prêts avait augmenté de 1,8% au cours du trimestre.

«Avec l’amélioration des perspectives macroéconomiques, le crédit pourrait être meilleur que prévu, suscitant des surprises à la hausse sur les bénéfices», a déclaré l’analyste de Barclays John Aiken dans un rapport.

L’analyste de la Banque Scotia Meny Grauman se dit optimiste quant au secteur et s’attend à une vague d’augmentations des paiements. Il a déclaré que les banques ne se négocient que légèrement au-dessus du multiple historique, bien qu’il s’agisse du début d’un cycle d’expansion.

Il a cependant aussi averti dans un rapport que les variants de la COVID-19 continuent de poser des risques, comme en témoigne le variant Omicron qui suscite des inquiétudes, tandis que l’inflation galopante et les problèmes de chaîne d’approvisionnement sont également des éléments à surveiller.

«Les principaux sujets d’intérêt ce trimestre seront le rythme de la reprise économique et le risque que cette dynamique puisse dérailler.»

La Banque Scotia lancera la semaine des résultats mardi, suivie de la Banque Royale et de la Banque Nationale mercredi, de la CIBC et de la Banque TD jeudi et de BMO Banque de Montréal vendredi.

 

 

À la une

«J'manque de bras!» Attendez avant de vider votre portefeuille!

14/01/2022 | Catherine Charron

Votre PME peut tirer son épingle du jeu, même dans un contexte de pénurie de main-d'oeuvre. Voici comment.

Bourse: Wall Street fermée, Toronto termine en hausse

Mis à jour à 17:04 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. Wall Street était fermée ce lundi pour le jour férié du Martin Luther King Day.

À surveiller: Pfizer, Cogeco et Fiera

08:52 | Jean Gagnon

Que faire avec les titres de Pfizer, Cogeco et Fiera? Voici quelques recommandations d’analystes.