Un fonds de pension américain sommé de ne pas investir en Chine

Publié le 27/08/2019 à 10:41

Un fonds de pension américain sommé de ne pas investir en Chine

Publié le 27/08/2019 à 10:41

Par François Normand

Le sénateur républicain Marco Rubio, également un haut responsable de la commission des affaires étrangères du Sénat américain (Photo: Getty Images)

La guerre froide entre Pékin et Washington se propage dans les marchés financiers, alors que deux sénateurs américains somment l’un des plus importants fonds de pension du gouvernement américain de renoncer à des milliards de dollars américains d’investissements en Chine pour des raisons de sécurité.

Le républicain Marco Rubio et la démocrate Jeanne Shaheen demandent au Federal Retirement Thrift Investment Board (FRTIB) de renoncer à affecter des milliards de dollars au financement d’entreprises chinoises qui, selon eux, appuient les efforts militaires, d’espionnage et de sécurité intérieure de Pékin.

M. Rubio, un haut responsable de la commission des affaires étrangères du Sénat, a fait campagne contre les entreprises chinoises liées au renseignement et à l'armée américaine. Mme Shaheen est membre du Comité sénatorial des forces armées.

Dans une lettre consultée par le Financial Times, les sénateurs signalent au président du FRTIB, Michael Kennedy, que son fonds soutient les entreprises publiques chinoises avec «les chèques de paie des membres de l'armée américaine et autres employés du gouvernement fédéral ».

Marco Rubio et Jeanne Shaheen affirment qu’un investissement imminent du FRTIB en Chine signifierait qu'environ 50 milliards de dollars de pensions du gouvernement américain seraient exposés au risque «grave et non divulgué» d'investir dans des sociétés chinoises sélectionnées.

Le FRTIB compte 5,5 millions de participants et gère des actifs évalués de plus de 578 milliards de dollars américains (765 milliards de dollars canadiens), ce qui en fait l’un des plus importants fonds de pension aux États-Unis.

Selon le Financial Times, la lettre datée du 26 août a été transmise à de hauts responsables américains, dont le secrétaire d’État américain, Mike Pompeo, et le secrétaire au Trésor, Steven Mnuchin.

Le FRTIB n’a pas voulu commenter.

La démarche des sénateurs Rubio et Shaheen survient alors que la guerre commerciale entre les États-Unis et la Chine pourrait durer des années, disent des spécialistes.

Il y a plus que de stricts enjeux commerciaux derrière ce conflit. La montée en puissance politique, économique et militaire de la Chine, et son implication sur la politique internationale de Pékin, pèsent aussi dans la balance.

 

 

 


image

Marché du cannabis

Mercredi 23 octobre


image

Service à la clientèle

Mercredi 23 octobre


image

Communication interne

Mardi 26 novembre


image

Gestion de la formation

Mardi 03 décembre


image

Marché de l'habitation

Mercredi 04 décembre


image

Sommet Énergie

Mardi 21 janvier


image

Santé psychologique

Mercredi 22 janvier


image

Marketing personnalisé

Mercredi 05 février


image

Forum Contrats publics

Mardi 11 février


image

DevOps - Québec

Mercredi 26 février


image

Usine 4.0 - Québec

Mercredi 18 mars

Sur le même sujet

La Bourse est figée en attendant un signal

BLOGUE. Il faudra plus que la résolution des conflits pour redonner un réel nouvel élan à la Bourse, selon ce stratège.

Y a-t-il un avenir pour la production d'aluminium au Québec?

19/10/2019 | François Normand

ANALYSE. L’industrie vit une crise qui nécessite une révolution économique, mais surtout technologique.

À la une

Y a-t-il un avenir pour la production d'aluminium au Québec?

19/10/2019 | François Normand

ANALYSE. L’industrie vit une crise qui nécessite une révolution économique, mais surtout technologique.

La région de l'aluminium, mais pas seulement

Édition du 14 Septembre 2019 | Pierre Théroux

FOCUS SAGUENAY–­LAC-SAINT-JEAN. Impossible de la manquer. En arrivant à la ville de Saguenay, ...

La Bourse est figée en attendant un signal

BLOGUE. Il faudra plus que la résolution des conflits pour redonner un réel nouvel élan à la Bourse, selon ce stratège.