UBS : Revenu Canada veut des noms

Publié le 21/08/2009 à 00:00

UBS : Revenu Canada veut des noms

Publié le 21/08/2009 à 00:00

C'est du moins ce qu'affirme le ministre du Revenu national, Jean-Pierre Blackburn, dans un entretien au quotidien Globe and Mail. Selon le ministre, l'ARC tente de savoir combien d'argent canadien est présent dans les voûtes de la banque et une première rencontre doit avoir lieu en septembre.

L'ARC tente de savoir si des comptes de contribuables canadiens chez UBS servent à de l'évasion fiscale et, si oui, pour quel montant.

Aux États-Unis, des dizaines de clients de UBS se seraient prévalu du processus de divulgation volontaire dans la foulée de la décision de UBS de céder à la pression et d'ouvrir au département de la Justice les 4450 comptes détenus chez elles par des ressortissants américains.

Des avocats américains rapportent dans les médias avoir jusqu'à une cinquantaine de clients.

Au Canada, sept clients seulement de UBS auraient fait une déclaration volontaire.

Des documents rendus publics dans le cadre d'un comité sénatorial américain font état de transferts privés chez UBS avoisinant les 5,6 G$ pour le compte de Canadiens fortunés en 2005.

À la une

Le projet de loi 96 bien accueilli par l'opposition et Ottawa

La nouvelle pièce législative vise à encadrer l’usage du français chez les entreprises de 25 à 49 employés notamment.

Le gouvernement Legault parraine une réforme de la loi 101

Mis à jour à 16:24 | La Presse Canadienne

La nouvelle loi 101 sera appliquée aux entreprises de 25 à 49 employés.

Loi 101: aidons les PME à mieux intégrer les immigrants

10/04/2021 | François Normand

ANALYSE. «Le renforcement de la loi 101 ne doit pas alourdir le processus administratif des PME de 25 à 49 employés.»