SGF/IQ : J. Daoust tient aux participations directes dans les entreprises

Publié le 07/10/2010 à 09:17, mis à jour le 07/10/2010 à 10:32

SGF/IQ : J. Daoust tient aux participations directes dans les entreprises

Publié le 07/10/2010 à 09:17, mis à jour le 07/10/2010 à 10:32

Par André Dubuc

Jacques Daoust dans les studios de LesAffaires.com. Photo : LesAffaires.com

Le grand patron d’Investissement Québec, Jacques Daoust, croit à la nécessité pour l’organisme qui sera issu de la fusion entre la Société générale de financement (SGF) et Investissement Québec de pouvoir continuer à investir directement dans le capital-actions des entreprises.

« Je ne pense pas que les prises de participation soient quelque chose à exclure du projet. Les entreprises ont besoin de tout, dont du capital patient. Dans les dossiers de successions d’entreprises, l’acquéreur qui finance le rachat uniquement par la dette au taux du marché aura une entreprise sclérosée », a-t-il donné en exemple pour démontrer l’importance des participations directes.

Il a toutefois rappelé que c’est le gouvernement du Québec qui définira la mission du nouvel organisme.

M. Daoust a parlé aux médias à la sortie de sa conférence portant sur la succession d’entreprise. Il prenait la parole aujourd’hui devant l’Association des MBA du Québec.

Dans une Note économique, l’Institut économique de Montréal, sous la signature de Claude Garcia, ancien président des opérations canadiennes de la Standard Life, recommande à l’État de cesser de prendre des participations directes dans les entreprises à la lumière des résultats obtenus par la SGF depuis sa création en 1962. Selon M. Garcia, « la SGF a obtenu un rendement annuel négatif de -1% sur le capital que lui a confié le gouvernement depuis sa création ».

Le chercheur associé à l’IEDM rappelle que le modèle d’intervention préconisé par la SGF est de plus en plus abandonné partout dans le monde parce qu’il n’a pas rempli ses promesses.

Le 15 septembre, le gouvernement provincial annonçait la fusion de ses deux sociétés d’État qui viennent en aide aux entreprises. Il souhaite ainsi simplifier l'offre de services financiers aux entreprises et réaliser des économies annuelles de 10 à 15 millions.


image

DevOps

Mercredi 11 septembre


image

Gestion du changement

Mardi 17 septembre


image

Gestion de l’innovation

Mercredi 18 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Marché du cannabis

Mercredi 23 octobre


image

Service à la clientèle

Mercredi 23 octobre


image

Communication interne

Mardi 26 novembre


image

Marché de l'habitation

Mercredi 04 décembre


image

Gestion de la formation

Jeudi 05 décembre


image

Sommet énergie

Mardi 21 janvier


image

Santé psychologique

Mercredi 22 janvier


image

Contrats publics

Mardi 28 janvier

À la une

Le G7 Finances fait un pas vers la taxation des géants du numérique

15:31 | AFP

Le G7 s’est aussi entendu sur « pour instaurer une taxation minimale à l’impôt sur les sociétés ».

FaceApp aspire vos données, mais ce n'est pas la seule

15:15 | AFP

Outre le fait que la société est russe, sont en cause les conditions générales d’utilisation.

États-Unis: mises en garde sur la populaire application russe FaceApp

10:49 | AFP

Un sénateur appelle la police à enquêter sur les «risques pour la sécurité nationale et la vie privée».