Recapitalisations des banques: des propositions mercredi

Publié le 11/10/2011 à 11:26, mis à jour le 18/10/2013 à 12:44

Recapitalisations des banques: des propositions mercredi

Publié le 11/10/2011 à 11:26, mis à jour le 18/10/2013 à 12:44

Par AFP

Le président de la Commission européenne, José Manuel Barroso, a annoncé mardi qu'il ferait mercredi des "propositions" à la Commission européenne sur la recapitalisation des banques européennes.

"Demain à la Commission, je ferai des propositions sur certains de ces sujets", a déclaré M. Barroso, citant "la recapitalisation des banques européennes", lors d'une conférence de presse à La Haye, à l'issue d'une rencontre avec le Premier ministre néerlandais Mark Rutte.

M. Barroso avait défendu le 6 octobre "une action coordonnée" en Europe, comme cela "est déjà en cours", pour recapitaliser les banques en difficulté en raison de la crise de la dette.

Un peu plus tard, en marge d'une rencontre avec le Premier ministre finlandais, Jyrki Katainen, M. Barroso avait précisé que la Commission réfléchissait à certains "aspects" de cette coordination et ferait prochainement des propositions aux gouvernements de l'Union.

M. Barroso avait notamment refusé de se montrer explicite quant au montant qui serait nécessaire pour recapitaliser les banques.

Le Fonds monétaire international avait quant à lui concrètement suggéré le 5 octobre d'injecter 100 à 200 milliards d'euros dans les plus grandes banques européennes pour stabiliser le secteur.

Le commissaire européen à la Concurrence, Joaquin Almunia, avait de son côté demandé aux Etats de se tenir prêts au cas où les banques ne parviendraient pas à se recapitaliser sur les marchés.

M. Barroso a également annoncé mardi à La Haye qu'il ferait des propositions concernant la "gouvernance" au sein de la zone euro et "les mesures pour s'occuper de la situation actuelle".

"Nous avons besoin d'une gouvernance et d'une discipline plus forte", a-t-il affirmé : "c'est pourquoi je suis en faveur de l'idée avancée par le Premier ministre Rutte d'un rôle plus fort pour la Commission, dont la nomination d'un commissaire aux Affaires économiques et financières chargé du contrôle et de la supervision des engagements pris par les Etats membres".

La chancelière allemande Angela Merkel et Mark Rutte avaient soutenu vendredi la création d'un poste de commissaire européen spécialement consacré à la monnaie unique, avancée début septembre par les Pays-Bas.

"C'est uniquement avec une discipline renforcée, avec une gouvernance plus forte et une approche commune par des institutions européennes indépendantes que nous pourrons garder la stabilité de la zone euro", a assuré M. Barroso.

"Il en va de la crédibilité de la zone euro et la crédibilité de nos efforts communs", a-t-il ajouté.


image

Expérience citoyen

Mercredi 26 août


image

Gestion de l'innovation 2020

Mercredi 09 septembre


image

Expérience client

Mercredi 16 septembre


image

Gestion agile

Mercredi 07 octobre

À la une

Bourse: Wall Street plus optimiste sur le front sanitaire

Mis à jour le 10/07/2020 | LesAffaires.com et AFP

REVUE DES MARCHÉS. Cette semaine, le Dow Jones est monté de 0,96 %, le Nasdaq de 4,02 % et le S&P 500 de 1,76%.

L'affaire Trudeau-WE Charity: on ne lésine pas avec l'éthique

Une apparence de conflits peut en effet être aussi dommageable pour sa réputation qu’un véritable conflit d’intérêts.

Se former à l'ère du «nouveau normal»

Édition du 17 Juin 2020 | Philippe Jean Poirier

FORMATION. Les entreprises ont tout intérêt à profiter de la timide reprise de leurs ...