Manuvie encaisse une perte de 300 M$

Publié le 09/08/2012 à 08:39

Manuvie encaisse une perte de 300 M$

Publié le 09/08/2012 à 08:39

Par Mathieu Lavallée

Une importante charge de 677 M$ grève les résultats de la Financière Manuvie au deuxième trimestre. L’assureur se retrouve avec une perte de 300 M$, selon les résultats dévoilés ce jeudi.


La charge inscrite découle des hypothèses liées aux taux d’intérêt à long terme. Plus précisément, c’est la révision du taux de réinvestissement ultime des titres à revenu fixe qui crée cette situation.


La perte ainsi subie « témoigne des conditions difficiles sur les marchés des actions et de la faiblesse des taux d’intérêt », écrit Manuvie dans son communiqué.


En excluant cette charge et les éléments extraordinaires subis lors du trimestre (124 M$), la Financière Manuvie a enregistré un bénéfice net de 551 M$, par rapport à celui de 673 M$ connu il y a un an.


Les souscriptions de produits d’assurance ont grimpé de 55 % depuis un an, ce qui vient d’un record historique de souscriptions au Japon, à Hong Kong et en Indonésie, précise l’entreprise.


Les produits de gestion de patrimoine ont vu leurs souscriptions reculer en Amérique du Nord, ce qui n’a pas empêché l’institution financière de se retrouver avec un total sous gestion de 514 G$, soit un record historique.

À suivre dans cette section


image

Objectif Nord

Mardi 09 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Impartition TI

Mercredi 09 octobre

Sur le même sujet

Assurance médicaments: la réforme doit viser les exclus

Édition du 23 Mars 2019 | Jean-Paul Gagné

CHRONIQUE. Environ 20 % des Canadiens et quelque 10 % des Québécois n'ont pas d'assurance médicaments. Il s'agit ...

Great-West: une vente mal reçue, l'action perd 5%

Les investisseurs craignent que l'assureur-vie achète un autre gestionnaire de fonds pour rentabiliser Putnam.

À la une

Manufacturier 4.0: le retard du Québec menace les exportations

Deloitte propose diverses stratégies pour accélérer la transformation des entreprises en manufacturiers intelligents.

Apple peut marcher et mâcher de la gomme en même temps

BLOGUE. Apple, c’est un fabricant informatique ou une société de services? En un mot : oui.

Apple lance un service d'abonnement à des titres de presse

25/03/2019 | LesAffaires.com et AFP

Les titres Sélection, Mieux-Être, Ricardo, L'actualité et Véro seront compris dans l'abonnement.