Manipulation boursière : l'AMF dévoile les noms des 16 présumés fraudeurs

Publié le 10/12/2009 à 14:31

Manipulation boursière : l'AMF dévoile les noms des 16 présumés fraudeurs

Publié le 10/12/2009 à 14:31

Alors que la GRC refusait de divulguer les noms des 16 personnes impliquées dans un réseau criminel spécialisé en manipulations boursières frauduleuses, l’Autorité des marchés financiers les identifie de façon «préventive».

L'opération nommée «Carrefour» et menée par l’Équipe intégrée de la police des marchés financiers de la GRCa été amorcée en 2008. Le 7 décembre dernier, le Bureau de décision et de révision en valeurs mobilières (BDRVM) a prononcé une ordonnance qui interdit à ces 16 individus et 7 sociétés d’exercer l’activité de conseiller en valeurs et d’effectuer toute opération sur valeurs, directement ou indirectement.

Les individus visés par la décision du BDRVM sont :

-Normand Bouchard (ne pas confondre avec Normand Bouchard rattaché à Bouchard, Gratton, Beaudoin et Associés et à Desjardins Sécurité Financière Investissements, ni avec Normen Bouchard rattaché au cabinet Services financiers Normen Bouchard à Québec),

- Mario Dumais,

- Luis Gonzales,

- Tri Minh Huynh,

- Michel Larocque,

- Mario Paquin (ne pas confondre avec Mario Paquin rattaché à Aon Parizeau à Sherbrooke),

- Gérald Parkin,

- Gia Tuong Quan,

- Thinh Tuong Quan (aussi connu sous le nom de Jacky Quan),

- Robert Savoie,

- Bartelomeo Torino,

- Richard Tremblay,

- Claude Valade (ne pas confondre avec Claude Valade rattaché au cabinet Services financiers Primerica et à Les placements PFSL du Canada à Blainville),

- René Viau,

- Claude Adam,

- Serge Belval.

Les sociétés visées par l’enquête sont Aquamondial inc., 9179-5252 Québec, 9137-1534 Québec, 9201-7144 Québec, (Bio-Quan life sciences) et 9175-9704 Québec faisant affaires sous les noms Investissement Max, Air Bermuda et Fonds de placement Nor-West (ne pas confondre avec Placements NordOuest & Éthiques qui est propriété à parts égales du Mouvement des caisses Desjardins et de la Centrale des crédits unions).

L'organisation criminelle recrutait des détenteurs de comptes d'épargne enregistrés, notamment par l'entremise de petites annonces de certains journaux et par Internet.

Ces annonces faisaient état de la possibilité d'encaisser un montant équivalent à environ 40 pour cent de la valeur de son compte enregistré. Le réseau demandait surtout aux futures victimes de transférer leur régime enregistré d'épargne-retraite (REER), leur compte de retraite immobilisé (CRI) ou leur fonds de revenu viager (FRV) vers des comptes enregistrés autogérés.

Une fois cette étape terminée, les victimes devaient transmettre des renseignements personnels, comme des codes d'accès du compte de courtage et des mots de passe, afin de permettre à une tierce personne d'administrer les comptes autogérés.

L'objectif du réseau consistait ensuite à rehausser la valeur des actions de diverses sociétés. Lorsque le prix de l'action atteignait un plafond suffisamment élevé, les auteurs de l'arnaque revendaient leurs propres actions pour en soutirer un profit, laissant ainsi les victimes avec un compte de placement vidé.

Sans indiquer le montant de la fraude, la GRC a précisé hier qu'il pourrait potentiellement y avoir plus d'un millier de victimes.

L'EIPMF est partie intégrante du Programme de l'intégrité financière de la GRC, qui est également composée de la Sûreté du Québec, de l'Autorité des marchés financiers et des Services des poursuites pénales du Canada.

Avec PC

 

À la une

Wall Street est-elle de gauche ou de droite?

Il y a 11 minutes | Philippe Labrecque

BLOGUE INVITÉ. Les partis de gauche fusionnent avec l’influence du capital, et ce, pas seulement aux États-Unis.

La Caisse de dépôt affiche une perte de 33,6G$

En tenant compte des dépôts, l’actif net de la CDPQ a reculé de 28,2G$, passant de 420G$ à 392G$ de janvier à juin 2022.

Immobilier: la correction historique aura-t-elle lieu?

BLOGUE INVITÉ. En tant que courtier immobilier, j’observe de la surenchère, mais le nombre de cas est en diminution.