Les banques se retiennent de baisser leurs taux hypothécaires

Publié le 04/03/2014 à 11:49

Les banques se retiennent de baisser leurs taux hypothécaires

Publié le 04/03/2014 à 11:49

Par Thomas Cottendin

Un an après avoir été réprimandées par le ministre des Finances du pays pour avoir coupé trop agressivement leurs taux hypothécaires, les banques canadiennes se montrent plus frileuses et semblent s'être auto-disciplinées.

En mars 2013, la Banque de Montréal (BMO) avait abaissé son taux hypothécaire à 5 ans à 2,99%, poussant la Banque Manuvie a entrer dans l'arène en baissant à son tour ses taux hypothécaires.

À l'époque, à la suite de ces baisses de taux hypothécaires, Jim Flaherty, le ministre des Finances du Canada, qui jouait au pompier afin de contenir le brasier que représentait la situation de l'immobilier au pays, avait perdu son sang froid et avait ramené les protagonistes à la raison.

Bien que certains courtiers du pays proposeraient des taux inférieurs à 3%, la situation pour 2014 est loin d'être comparable à celle de l'année dernière. En effet, en général, les taux hypothécaires suivent les taux des obligations à 5 ans, mais lorsque les taux baissent, les institutions financières ne montrent que peu d'appétit pour s'engager dans une bataille de fidélisation des clients grâce aux prêts hypothécaires.

Pour le moment, les grosses banques du pays maintiennent un taux nettement supérieur à 3%, le niveau qui avait déclenché la fureur de M. Flaherty. Le taux à 5 ans le plus bas observable parmi les grosses banques canadiennes est de 3,49%, révèle un article du Globe and Mail.

De plus, un nombre croissant de dirigeants d'institutions financières se montrent partisan d'une diminution de l'endettement des ménages, pour la prospérité de l'économie canadienne.

«L'économie canadienne continue de se comporter relativement bien face aux autres économies mondiales, avec une solide croissance et un taux de chômage plutôt stable», a déclaré Gordon Nixon, le pdg de la Banque Royale, la semaine dernière. «Toutefois, nous observons un ralentissement de l'endettement des ménages, ce qui franchement, est une bonne chose.»

Ralentissement de la croissance des prêts hypothécaires

Suite au resserrement des règles hypothécaires par le ministre des Finances du pays, la croissance des prêts hypothécaires s'est ralentie pour atteindre désormais un rythme trimestriel d'environ 1% à 1,5%.

Si les taux obligataires baissent, les banques pourraient bel et bien être de nouveau insistées à baisser leurs taux hypothécaires. Mais, pour le moment, elles semblent se retenir de le faire. En effet, l'écart entre le plus faible taux hypothécaire à 5 ans proposé par les banques et le rendement des obligations correspondantes n'est que de 0,20% supérieur à l'écart observé l'an dernier.

Meridian, la plus grosse coopérative de crédit en Ontario, a déjà baissé ses taux hypothécaires à 5 ans à 2,99%. Bill Whyte, le responsable de Meridian, a déclaré qu'il serait surpris si les autres prêteurs ne baissent pas leurs taux alors que la saison estival approche.

Toutefois, d'autres pronostiqueurs, tel que le plus gros gestionnaire d'obligations au monde, Pimco, s'attendent à ce que les taux hypothécaires montent cette année. Ed Devlin, le chef de la division canadienne de Pimco, a dit lundi qu'il prévoyait une baisse de 10% à 20% des prix immobiliers en terme réel au cours des trois à cinq prochaines années, principalement en raison de taux hypothécaires plus élevés...

 

À la une

Californie: les vignobles de la Napa Valley dévorés par les flammes

13:23 | AFP

Des incendies dévastaient lundi les célèbres vignobles de la Napa Valley au nord-ouest de la Californie.

Est-ce que la transformation numérique est un puits sans fond?

Édition du 23 Septembre 2020 | Catherine Charron

BALADO. Non, la transformation numérique n'est pas que les nouveaux outils bombardés lors du Consumer Electronics Show.

À surveiller: AGF Management, Cascades, Costco

Que faire avec les titres d'AGF, Cascades et Costco? Voici quelques recommandations d’analystes.