L'émission de cryptomonnaie d'Impak Coin dépasse le million de dollars

Publié le 05/09/2017 à 09:42

L'émission de cryptomonnaie d'Impak Coin dépasse le million de dollars

Publié le 05/09/2017 à 09:42

Par Alain McKenna

La première campagne de sociofinancement nouveau genre à avoir reçu l’aval de l’AMF a le vent dans les voiles. L’entreprise montréalaise Impak Finance annonce ce matin avoir reçu plus d’un million de dollars de la part d’investisseurs d’une cinquantaine de pays.

Le succès initial de son Impak Coin, un projet de cryptomonnaie visant à faire croître l'économie d’impact, est la conséquence directe de sa volonté de se conformer aux règlements en place, estime Paul Allard, PDG d’Impak Finance. «On n’a pas le choix d’aller vers la réglementation. On l’a vu hier en Chine, les émissions de monnaie virtuelle ne seront jamais tolérées au niveau public si elles ne sont pas encadrées convenablement», dit-il.

Les premières émissions de cryptomonnaie, ou «initial coin offerings» (iCO) en anglais, font beaucoup parler d’elles depuis quelques mois, et souvent pour les mauvaises raisons. Les projets sont souvent flous, les bénéficiaires anonymes, et dans certains cas, carrément frauduleux. Hier, la Chine annonçait qu’elle interdirait sur son territoire toute forme d’émission non réglementée, ce qui a eu l’effet d’une bombe dans le monde du bitcoin et des monnaies virtuelles.

En faisant approuver son émission d’Impak Coin par l’Autorité des marchés financiers et l’Association canadienne des valeurs mobilières, Impak Finance évite les retombées négatives de cette annonce. «Notre stratégie d’investir dans l’économie d’impact a fait la différence», explique M. Allard.

Impak Finance procède pour encore deux semaines à une campagne de financement en ligne, qui n’est pas sans rappeler les campagnes de sociofinancement de sites comme Indiegogo ou Kickstarter. À la différence près qu’elle vend un investissement sous forme de cryptomonnaie qui permettra le développement d'une plateforme et d'une application de portefeuille numérique qui permettront à chaque investisseur de gérer ses propres Impak Coin.

Ayant atteint le seuil du million de dollars, l’entreprise commencera à considérer l’option d’offrir des services transactionnels aux commerçants intéresser à accepter cette monnaie virtuelle en guise de paiement, mais aussi pour payer leurs fournisseurs. À condition que ceux-ci aient une intention claire et mesurable de répondre à un enjeu social ou environnemental clair, précise Paul Allard.

Ainsi, l’application pourrait permettre de trouver un café à proximité qui est certifié zéro déchet, ou une boutique de produits durables, qui acceptent l’Impak Coin comme forme de paiement.

Au-delà des quelque 1750 investisseurs qui ont misé sur l’Impak Coin, des groupes financiers de sept autres pays que le Canada ont récemment approché Impak Finance afin d’embarquer dans le projet. La prochaine étape pour Impak Finance sera donc d’élargir ses horizons à ces pays, et à d’autres encore, non seulement pour offrir sa monnaie virtuelle, mais aussi pour «aider à créer un écosystème mondial dans l’économie d’impact», comme le dit M. Allard.


image

Usine 4.0 – Québec

Mercredi 18 mars


image

Expérience citoyen

Mercredi 01 avril


image

Objectif Nord

Mardi 07 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 22 avril


image

CONNEXION

Jeudi 07 mai


image

Gestion agile

Mercredi 27 mai

À la une

Bourse: Wall Street en zone de correction

Mis à jour à 16:53 | LesAffaires.com et AFP

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de New York a chuté de plus de 10% depuis ses récents sommets historiques.

Titres en action: Banque TD, WSP, Google, AB InBev...

06:53 | AFP et La Presse Canadienne

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises.

Les marchés se dirigent vers leur pire semaine depuis 2008

14:14 | AFP

Tokyo a donné le la avec une chute de plus de 2 % face aux menaces grandissantes que fait peser la crise sanitaire.