Le Mouvement Desjardins fera le point sur le vol de données

Publié le 10/12/2019 à 11:23

Le Mouvement Desjardins fera le point sur le vol de données

Publié le 10/12/2019 à 11:23

Par La Presse Canadienne

Le président et chef de la direction du Mouvement Desjardins, Guy Cormier (Photo: Les Affaires)

Une semaine après le départ de deux hauts dirigeants dans la foulée du vol de données massif ayant touché les 4,2 millions de membres particuliers du Mouvement Desjardins, la coopérative fera une mise à jour, mardi.

Son président et chef de la direction, Guy Cormier, répondra notamment aux questions dans le cadre d’une conférence téléphonique en compagnie du premier vice-président exécutif et chef de l’exploitation Réal Bellemare, qui assume, de façon intérimaire, la responsabilité des technologies de l’information.

Le 3 décembre, Desjardins avait annoncé le départ de son numéro deux, Denis Berthiaume, qui était premier vice-président exécutif et chef de l’exploitation, et Chadi Habib, premier vice-président des technologies de l’information.

Ce ménage au sein de la haute direction découlait de vérifications internes effectuées à la suite de la fuite de renseignements personnels dévoilée en juin dernier.

Le 21 novembre dernier, lorsqu’il avait révélé que l’ensemble des membres particuliers de la coopérative étaient concernés par le vol de données, M. Cormier avait fait savoir que l’enquête de la Sûreté du Québec se poursuivait. L’employé malveillant à l’origine du vol a été congédié.

Parallèlement, Desjardins fait également l’objet d’enquêtes menées par la Commission d’accès à l’information du Québec ainsi que le Commissariat à la protection de la vie privée du Canada.

À la une

Joe Biden dévoile ses relevés d'impôts

Il y a 38 minutes | AFP

M. Biden et sa femme ont payé 299 346 dollars d’impôts fédéraux l’année dernière.

La pandémie, un exercice d'humilité pour les entrepreneurs selon Fred Jalbout

11:37 | Karl Moore

BLOGUE INVITÉ. « Pour devenir un leader mondial, il faut concentrer son activité sur quelque chose de spécial», dit-il.

Arrêtons d'attendre et agissons!

BLOGUE INVITÉ. Les répercussions des 6 derniers mois font en sorte que le Québec n’a plus le luxe d’attendre.