La BMO choisit le patron sortant de BCE, George Cope, pour diriger son conseil

Publié le 01/11/2019 à 15:21

La BMO choisit le patron sortant de BCE, George Cope, pour diriger son conseil

Publié le 01/11/2019 à 15:21

Par La Presse Canadienne

(Photo: 123RF)

La Banque de Montréal a annoncé vendredi son intention de nommer le chef de la direction de BCE, George Cope, au poste de président de son conseil d’administration, lorsque le dirigeant aura pris sa retraite du géant des télécommunications, en janvier.

L’institution financière établie à Toronto a annoncé son intention de nommer à la tête de son conseil le dirigeant de longue date de l’industrie des télécommunications lors de sa réélection en tant qu’administrateur indépendant, à l’assemblée annuelle de la Banque de Montréal, en mars 2020.

L’actuel président du conseil de la Banque de Montréal, Robert Prichard, se retirera du conseil à ce moment-là, après avoir été administrateur indépendant pendant 20 ans et président du conseil depuis 2012.

M. Cope est président et chef de la direction de BCE et de Bell Canada depuis 2008 et prendra sa retraite le 5 janvier 2020. Il siège au conseil d’administration de la Banque de Montréal en tant qu’administrateur indépendant depuis 2006.

La présidente du comité de gouvernance et des mises en candidature de la Banque de Montréal, Christine Edwards, a expliqué que le conseil avait unanimement approuvé la nomination de M. Cope au poste de prochain président, après avoir mené un processus de planification de la relève « minutieux et délibératif ».

M. Cope s’est dit reconnaissant de la confiance du conseil et désireux de travailler avec ses collègues administrateurs.

« J’appuie sans réserve la solide équipe de direction de la Banque de Montréal et ses plans visant à concrétiser les priorités stratégiques de la banque », a affirmé M. Cope dans un communiqué.

À la une

Bourse: Wall Street en petite hausse après l'accord sino-américain

Mis à jour le 13/12/2019 | LesAffaires.com et AFP

REVUE DES MARCHÉS. La victoire électorale de Boris Johnson au Royaume-Uni a aussi influencé les marchés.

Titres en action: Empire (IGA), Transat, Transcontinental...

13/12/2019 | AFP et La Presse Canadienne

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises.

Un FNB peut-il faire faillite?

13/12/2019 | Ian Gascon

BLOGUE INVITÉ. N’importe quelle entreprise peut théoriquement faire faillite, pourquoi pas un fonds négocié en Bourse?