Des opportunités pour la Laurentienne

Publié le 05/05/2009 à 00:00

Des opportunités pour la Laurentienne

Publié le 05/05/2009 à 00:00

«En chinois, le mot crise s’écrit en deux caractères. Le premier qui veut dire danger, le deuxième changement», explique Réjean Robitaille, le président et chef de la direction de la Banque Laurentienne, lors d’un dîner conférence du Cercle canadien de Montréal.


Pour la Banque Laurentienne, qui a résisté à la crise de 2008 grâce à un profil de risque conservateur, le temps était venu de se lancer. Pour cette banque québécoise, l’opportunité de l’année est le resserrement du crédit qui a vu plusieurs grandes banques étrangères fermer le robinet du crédit aux clients.

«Nous obtenons désormais des appels ou des sollicitations pour des projets que nous n’aurions pas financé dans le passé, car les conditions n’étaient pas suffisamment intéressantes», affirme Réjean Robitaille.

Les conditions de négociation lui étant plus favorables, la Banque Laurentienne s’y aventure. Pas avant d’avoir procédé à une analyse plus approfondie qu’à l’accoutumée et en s’assurant que le projet cadre avec le profil de risque que la banque que la banque s’est engagée de respecter.

Et pour être en mesure de prêter davantage, la Banque Laurentienne est allée à la recherche de dépôts. La cuvée 2008 des REER a été particulièrement féconde, grâce à des produits de placements à faible taux d’intérêts mais à capital garanti qui répondaient aux besoins de sécurité des clients.

Le tout se solde par une forte croissance de «plusieurs milliards de dollars» des prêts et des dépôts en 2009. Réjean Robitaille se refuse toutefois à chiffrer cette croissance et son impact sur les résultats, la Banque Laurentienne étant soumise au silence dans l’attente de la publication des résultats trimestriels.

Et si le président de la Banque Laurentienne reste prudent, c’est que la crise financière apportera son lot de pertes sur prêts, contre lesquels «aucune banque n’est immunisée», prévient-il.

image

Expérience citoyen

Mercredi 26 août


image

Gestion de l'innovation 2020

Mercredi 09 septembre


image

Expérience client

Mercredi 16 septembre


image

Gestion agile

Mercredi 07 octobre

À la une

Bourse: Wall Street plus optimiste sur le front sanitaire

Mis à jour il y a 57 minutes | LesAffaires.com et AFP

REVUE DES MARCHÉS. Cette semaine, le Dow Jones est monté de 0,96 %, le Nasdaq de 4,02 % et le S&P 500 de 1,76%.

L'affaire Trudeau-WE Charity: on ne lésine pas avec l'éthique

Une apparence de conflits peut en effet être aussi dommageable pour sa réputation qu’un véritable conflit d’intérêts.

Se former à l'ère du «nouveau normal»

Édition du 17 Juin 2020 | Philippe Jean Poirier

FORMATION. Les entreprises ont tout intérêt à profiter de la timide reprise de leurs ...