Derrière les portes de la Banque TD: 5 questions à un conseiller

Publié le 15/06/2018 à 10:52

Derrière les portes de la Banque TD: 5 questions à un conseiller

Publié le 15/06/2018 à 10:52

Par Conseiller

Des employés de différentes institutions financières dévoilent à Conseiller les coulisses de leur travail… et quelques détails sur leur employeur. Aujourd’hui : Martin Pépin, vice-président, conseiller en placement à Gestion de patrimoine TD.

Quelle qualité particulière faut-il détenir pour faire ce métier?

Martin Pépin : Il faut aimer travailler avec les gens parce qu’il s’agit vraiment d’une industrie de services. Si je devais choisir un mot pour définir notre profession, ça serait «relation». C’est une relation d’aide et de confiance entre le client et nous. Nous bâtissons quelque chose à long terme avec le client.

La qualité la plus importante est d’avoir une bonne écoute avec nos clients. Mais il faut également être curieux, il faut aimer lire parce qu’il faut être à l’affût de tout ce qui se passe dans l’industrie. On doit aussi avoir l’esprit entrepreneurial, car le développement des affaires, la croissance de la clientèle, le marketing, c’est le conseiller qui gère ça.

Quel conseil donneriez-vous aux jeunes professionnels en services financiers?

Quand on commence dans l’industrie, c’est très difficile. Quand vous rencontrez des nouveaux clients, vous devriez démontrer que vous voulez vraiment faire ce travail. Si vous en êtes capable, faites partie d’une équipe en tant que conseiller junior. Le client pourrait se sentir plus en confiance sachant qu’il y a une équipe qui peut vous épauler.

Comment c’est, travailler à la Banque TD?

C’est un environnement plaisant. Au Québec, TD a une petite part de marché par rapport aux autres institutions. C’est motivant, car on peut vraiment aller chercher une croissance en termes d’acquisition d’actif et de développement des affaires. TD nous offre beaucoup de soutien sur cet aspect.

Qu’est-ce qui vous plaît à la Banque TD?

Deux choses : un, je me sens vraiment à l’aise avec la direction qui est en place depuis quelques années. La communication est facile. Deux, TD est très engagée dans le secteur communautaire, autant à Montréal qu’en région. Il y a toujours différents projets où l’on peut donner de notre temps et de notre expertise, ça remet les valeurs à la bonne place. On travaille beaucoup avec des gens qui sont fortunés, mais tout le monde n’a pas cette chance.

Est-ce que la publicité négative que TD a reçue dans la dernière année a eu des conséquences sur votre travail?

Quelques clients m’en ont parlé, ils voulaient en savoir davantage, mais il n’y a pas vraiment eu de répercussions. Ils voulaient savoir si TD tentait d’améliorer cet aspect-là. Et elle a justement engagé une firme indépendante pour revoir tout le processus de vente du côté bancaire.

 

Découvrez d'autres détails ainsi que l'entrevue vidéo sur conseiller.ca

Dans les coulisses de… la Banque TD

 


image

DevOps

Mercredi 11 septembre


image

Gestion du changement

Mardi 17 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Marché du cannabis

Mercredi 23 octobre


image

Service à la clientèle

Mercredi 23 octobre


image

Communication interne

Mardi 26 novembre


image

Marché de l'habitation

Mercredi 04 décembre


image

Gestion de la formation

Jeudi 05 décembre


image

Sommet énergie

Mardi 21 janvier


image

Santé psychologique

Mercredi 22 janvier


image

Contrats publics

Mardi 28 janvier

À la une

L'Indice des prix à la consommation a progressé de 2 % en juin au Canada

Au Québec et en Ontario, l’Indice des prix à la consommation a progressé de 2,2 % d’une année à l’autre en juin.

Scoring Tech Talent 2019: Montréal première pour son efficacité par rapport aux coûts

09:50 | Pascal Forget

Le rapport Scoring Tech Talent 2019 place Montréal au 13e rang des meilleurs marchés technologiques en Amérique du Nord.

À surveiller : Slack, CP et Cogeco

Que faire avec les titres de Slack, CP et Cogeco? Voici quelques recommandations d'analystes.